Home Faits divers Retrouvée morte, après une sortie avec son oncle au restaurant: De grandes...

Retrouvée morte, après une sortie avec son oncle au restaurant: De grandes zones d’ombre sur la disparition de la petite Asma Bouys enterrée en catimini

La petite Asma Bouys, ex-élève en classe de 2ndC au Collège Notre Dame de la Paix d’Abadjin Kouté (route de Dabou) a regagné sa dernière demeure. Cette adolescente de 14 ans, morte dans des conditions mystérieuses, a été inhumée en catimini, le vendredi 1er mars 2019, au cimetière de Yopougon. Son enterrement a été fait sans aucun bruit. Alors qu’une partie de la famille et des voisins du quartier attendaient l’autopsie de la fillette avant de penser à la date de l’enterrement, grande fut leur déception d’apprendre que Asma B venait d’être portée en terre. Ce, après une messe dite en son honneur la paroisse St Bernard de Adiapodoumé. Qu’est ce qu’on a bien voulu cacher en enterrant très rapidement cet enfant avant même de procéder à une autopsie?

Lire aussi:   Attecoubé : Une sortie de route d’une camionnette fait 03 morts et 08 blessés graves

Il nous est parvenu que le corps de Asma Bouys a dû accuser même un retard avant son arrivée à la paroisse St Bernard Adiapodoumé. Puisque selon notre interlocuteur, la police judiciaire s’était saisie de l’affaire et s’était opposée à l’enterrement. Malheureusement, elle a due laisser faire à la dernière minute tout simplement par ce que l’oncle en présence de qui elle était jusqu’à sa disparition dans des conditions floues, bénéficierait de la protection d’une haute autorité judiciaire ivoirienne.

En outre, des personnes présentes sur les lieux de la paroisse et au cimetière pour les obsèques de l’adolescente se sont indignées de l’attitude de cet oncle par qui le malheur est arrivé. Aux dires de ses langues qui se veulent anonymes, ce dernier présent aux obsèques était indifférent. Habillé en tenue de détente, un tee-shirt et une culotte, les yeux cachés par des lunettes solaires, cet oncle ne montrait aucun signe de compassion. « Il avait plutôt l’air de s’ennuyer, regardant à chaque fois sa montre en étant tout le temps en communication», a relevé un sympathisant de la défunte.

Lire aussi:   Koumassi : 4 Marocaines dont une avec son enfant de 3 ans interpellées dans un fumoir

Rappelons que Asma Bouys était allée avec son oncle, le jeudi 21 février 2019, pour juste se restaurer et revenir. Mais, ce n’est que le lendemain que les parents ont été informés que le corps de leur fille se trouvait à la morgue de l’hôpital général de Port-Bouet. On leur annonce qu’elle s’était noyée dans une piscine après une baignade avec des enfants de son âge. Une version à laquelle ne croient pas certains membres de la famille et des habitants du quartier de Yopougon Maroc d’où elle était partie.

Lire aussi:   Daloa/Départ précipité pour les congés : Un élève se fait trancher la gorge lors d’un affrontement, voici le film de ses derniers instants sur terre

Mélèdje Tresore

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook