Home Faits divers Prophètesse Tamaya: « L’infidélité des hommes n’est pas un péché… L’enfer n’existe pas »

Prophètesse Tamaya: « L’infidélité des hommes n’est pas un péché… L’enfer n’existe pas »

Prophètesse Tamaya:
Prophètesse Tamaya: "L'infidélité des hommes n'est pas un péché... L'enfer n'existe pas''

Elle se fait appeler Christ-Tamaya, elle se dit prophètesse parmi tant d’autres, compte à son actif plus de 8.000 abonnés sur sa page Facebook et est surtout connue pour ses positions controversées sur la Bible.

Elle se fait appeler Christ-Tamaya, elle se dit prophètesse parmi tant d’autres, compte à son actif plus de 8.000 abonnés sur sa page Facebook et est surtout connue pour ses positions controversées sur la Bible.

Il y a quelque temps en arrière, elle avait accordé une interview à la presse d’investigation Allô Police, lors de laquelle, elle déclare: « L’infidélité des hommes n’est pas un péché« .Des propos qui ont choqués une bonne partie de communauté chrétienne et qui lui ont valu de nombreuses désapprobations. Des réactions, on peut le dire, qui lui ont fait « ni chaud ni froid », car elle ne sais pas arrêté là.

Entre autres positions controversées soutenues par cette dernière »l’existence de l’enfer et du premier et du premier couple biblique Adam et Ève« .

Le dimanche 24 mai 2020 à 21h34, Christ-Tamaya se réjouissait à travers une publication sur sa page Facebook dans laquelle elle avait partagé un article rédigé par un site internet du nom de « Nouvelordremondial.cc » et qui prête au Pape François les propos selon lesquels « l’enfer n’existe pas et Adam et Ève n’ont jamais existé« .

Lire aussi:   En pleine plantation : Le propriétaire des lieux, surpris en train de braiser un cabri volé

L’on s’en rappelle encore, dans le mois de mars, un tel scandale sur les propos contractés prêtes au Pape François lors d’une rencontre avec le journaliste italien Eugenio Scalfari avait éclaboussé l’église catholique. Le Vatican était même allé jusqu’à prendre ses distances vis-à-vis de ces propos attribué au souverain pontife, démandant fermement et déclarant le jeudi 29 mars : <<Aucune phrase mise entre guillemets>> dans l’article<<ne doit être considéré comme une retranscription fidèle des paroles du Saint-Père>>, assure ainsi Vatican, soulignant que le Pape François a certes rencontré Eugenio Scalfari, mais pas dans le cadre d’une interview. Démenti relayé par le site français information la Croix.com.

Lire aussi:   Abobo : Un mari découpe à la machette l'amant présumé de sa femme

Pour Christ-Tamaya, cela ne fait aucun doute, ce qui est dit est dit et on ne peut plus rien cacher, à en croire le message qui précède le lien partagé à ce sujet « ÇA VIENT PETIT À PETIT, LE PAPE FRANÇOIS ME REJOINT SUR CE SUJET. C’EST LE MENSONGE QUI EST PRESSÉ, SINON LA VÉRITÉ SEREINE « . avait-elle écrit.

Une fois de plus, elle se fait charger par ses propos abonné qui iront même jusqu’à la traiter de  »cinglée » dans les commentaires.

Le 26 mai, c’est-à-dire deux jours plus tard, celle-ci récidive avec un autre publication sur sa page Facebook dans laquelle elle fait savoir « JÉSUS N’EST PAS MORT SUR LA CROIX » s’explique par la suite « Jésus déclare ici qu’il n’est pas un revenant. Cela sous-entend qu’il n’est pas mort sur la croix. Il(Jésus) a continué discrètement sa mission pour mourir paisiblement à l’âge de 70 ans au mont Carmel le lieu de son initiation à la haute spiritualité. C’est le mensonge qui est pressé sinon la vérité est sereine.« 

Lire aussi:   Un homme broyé par une moissonneuse alors qu’il dormait dans un champ

Pour ce énième post, elle est prise à partie par ses abonnés qui lui vomissent toute leur indignation. Encore mercredi 27 mai, elle postait sur sa page Facebook « DIEU N’A PAS ENVOYÉ JÉSUS POUR ÊTRE TUÉ« .

Depuis maintenant quelques années, la Côte d’Ivoire n’en finit pas avec les découvertes d »’Hommes de Dieu » très controversés qui se plaisent à donner dans la sensationnel, dans le scandale. Très présents surtout sur les réseaux sociaux, ils ne trouvent aucun mal à choquer pour faire passer leurs messages. Leurs moyens préférés? Des clashs-vidéos où des scandales. Une  »mauvaise attitude » qui, au fil des années, commence, lentement, mais surement à se faire accepter voire même apprécier par les Ivoiriens comme une norme de vie, bien qu’encore parallèle.

Que Dieu nous garde!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here