Home Faits divers Prétextant la désenvoûter : Un tradi-praticien viole une femme mariée, en pleine...

Prétextant la désenvoûter : Un tradi-praticien viole une femme mariée, en pleine forêt

Touré Abou, tradi-praticien, a récemment comparu devant la Cour d’assises de Man, pour viol sur une femme mariée. Pour cet acte odieux, la justice a eu la main lourde à son endroit. Les faits pour lesquels il est lourdement puni, remontent à décembre 2014, à Kassiapleu, village de la commune de Man.

En effet, Touré Abou rencontre au « carrefour Zélé », à l’entrée de la ville de Man, la dame en question, qui était avec son bébé et sa sœur, tous deux malades. Il propose un traitement pour le bébé et la sœur souffrante.

Arrivé plus tard au village, à Kassiapleu, le tradi-praticien demande à la dame de l’accompagner en forêt, afin qu’il recueille des feuilles, pour en faire une décoction aux vertus thérapeutiques. Mais chemin faisant, l’homme explique à la dame, qu’elle est envoûtée. Avant d’ajouter qu’il a la solution pour chasser le démon en elle. Un démon qui lui ferait des misères, avant de l’emporter.

Lire aussi:   Niablé : Une écolière violée et sodomisée ; son directeur d'école arrêté

Et Traoré Abou note alors à l’endroit de la femme tremblant de tous ses membres, que ses génies à lui, recommandent qu’elle couche avec quelqu’un d’autre que son mari. Ainsi, elle pourra être débarrassée d’un terrible sort qui devrait incessamment s’abattre sur elle. La malheureuse dame est partante pour la difficile solution, engageant sa dignité de femme. Pourvu que le terrible sort présumé s’éloigne d’elle.

A lire aussi: Un guérisseur abuse sexuellement d’une jeune fille en plein cimetière

Mais, où trouver cet autre homme ? Sur la question, le voyant soutient, d’après lui, à son corps défendant, qu’il peut jouer ce rôle. « Je ne voulais pas, mais les génies me disent de le faire moi-même ». Sur ce, en pleine brousse, il demande à la naïve mère de famille de se mettre à poils. L’infortunée s’exécute. Le tradi-praticien cueille alors les feuilles d’un arbre. Il les écrase et badigeonne le corps tout nu, de la malheureuse femme. Et pendant ce temps, il a le devant tout gonflé.

Lire aussi:   A 21 ans, elle a des relations sexuelles avec son père biologique

Après la séance de badigeonnage qui ne dure que quelques secondes, le tradi-praticien va démontrer à la femme mariée, qu’il a de la dynamite dans les reins. Il la soumet donc à des coups de reins endiablés. Après sa jouissance, il s’affale littéralement. Puis, sans honte, il lance à celle qu’il vient de posséder : « Voilà, je viens de chasser le démon. Tu est donc libérée du mauvais sort ! ».

A relire: 6 hommes armés attaquent le domicile d’un guérisseur

Mais au moment où tous les deux enfilaient leurs vêtements, ils sont surpris par un paysan revenant du champ. Le prétendu voyant prend la fuite. Mais à la suite des appels à l’aide du paysan, une battue est organisée, et Traoré Abou est chopé. Et face aux explications de la femme, le tradi-praticien est conduit devant les forces de l’ordre. Entre-temps, des jours plus tard, le bébé et la sœur de sa victime décèdent des suites de leurs maladies.

Lire aussi:   Bingerville : Un père de famille exécuté dans un cabaret

Présenté, pour sa part, devant le tribunal de Man, après un bon moment de détention préventive, l’ignoble homme est reconnu coupable de viol. Et pour décourager pareille attitude, la Cour lui file 11 ans de prison et 200 000 F Cfa de dommages et intérêts, à payer à sa victime.

 

Doumbia Balla Moïse ( district des montagnes )

 

 

Source : L’infodrome

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here