Home Faits divers Porté disparu : Un gérant de cybercafé découvert mort à son domicile

Porté disparu : Un gérant de cybercafé découvert mort à son domicile

Assoumou Assoumou, 25 ans, ne mettra plus les pieds dans le cybercafé dont il a en charge la gérance, à Yopougon. En tout cas, on ne l’y reverra plus jamais.

 Mais il ne faut pas comprendre cela, par ce qu’il en a été viré, pour malversation ou autre faute lourde. Le pauvre jeune homme est tout simplement mort. A en croire les informations, le mercredi 28 juin 2017, c’est en pleine forme que l’on aperçoit le jeune garçon aller tenir son poste, dans le cybercafé. Dans la soirée, après avoir refermé les portes de sa structure commerciale, il prend la direction de son domicile, ou il vit seul. C’est dans les environs de l’église Saint-Mathieu, à la lisière de la « Cité verte », toujours dans la commune de Yopougon. Mais le lendemain jeudi, personne n’aperçoit sa silhouette. Ni à son domicile, ni au cybercafé. Il ne répond pas non plus au téléphone. Et cela, jusqu’à la nuit tombée.

Lire aussi:   Yakassé-Attobrou / Crime: Un opérateur économique abattu à son domicile, 27 millions de F Cfa emportés

A lire aussi: Un jeune homme retrouvé pendu dans les toilettes du domicile familial

La possibilité qu’il ait pris la clé des champs, après avoir dévalisé la structure commerciale de son patron, est vite bottée en touche. Car, tout est en place. Mais où Assoumou Assoumou peut-il donc être passé ? Personne n’en a aucune idée. Même pas ses voisins approchés par les siens. Mais le vendredi 30 juin 2017, soit deux jours plus tard, les choses vont commencer à se préciser. C’est que ce jour-là, une odeur nauséabonde se dégage de son logis fermé. Des voisins qui perçoivent cela et qui ne supportent vraiment pas la puanteur, vont frapper à sa porte, dans l’espoir de le voir sortir la tête. Ce, pour qu’il donne une éventuelle explication à cette odeur pestilentielle, se dégageant de sa piaule.

Lire aussi:   Dabou/ insécurité: Plusieurs munitions d'arme de guerre saisies dans une fumerie

Mais tous les coups portés à la porte n’y changent rien. Vu que c’est toujours le même silence de sa part. Mais quelle peut être donc l’origine de cette odeur, à même de faire vomir un porc ? On finit par être situé, lorsque la porte de son logis est défoncée. Le pauvre garçon est découvert mort, avec son corps dans un état de putréfaction. C’est le choc total dans l’entourage de l’infortuné garçon. L’un de ses frères présent pendant la macabre découverte part immédiatement alerter les autres parents et la police. Les flics qui arrivent sur les lieux, procèdent à un constat d’usage.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire/ Quatre blessés par balles au cours d’une veillée funèbre à Gloplou

Et pendant cet exercice, les policiers ne remarquent aucune trace d’une quelconque violence. En attendant donc qu’une enquête policière vienne établir la vérité sur la mort du jeune commerçant, l’on procède à la levée du corps pour la morgue.

 

Madeleine TANOU

Source : L’infodrome

Commentaires Facebook