HomeFaits diversPort-Bouët: violente bagarre entre deux jeunes filles pour un homme

Port-Bouët: violente bagarre entre deux jeunes filles pour un homme

Port-Bouët: violente bagarre entre deux jeunes filles pour un homme
Port-Bouët: violente bagarre entre deux jeunes filles pour un homme

Une simple dispute s’est très rapidement envenimée pour donner suite à une pitoyable bagarre très enflammée. Aujourd’hui, vendredi 30 octobre à Port-Bouët quartier Adjouffou, une violente bagarre a éclaté entre deux jeunes filles pour un homme.

La fourgue de la jeunesse a encore laissé parler d’elle ce après-midi. Dans ces moments où des choses bien plus importantes relatives au pays occupent une place particulière dans les cœurs des Ivoiriens, voilà que des attitudes enfantines viennent briser la tendance. En effet, aujourd’hui aux environ de 15 heures les riverains d’Adjouffou ont eu droit à un spectacle d’ordre comique et pitoyable, très digne des films Nollywoodiens et deux jeunes filles en étaient les actrices principales. L’incident est parti d’une simple dispute. Les deux filles se sont rencontrées devant une boutique.

Lire aussi:   Koumassi/ Le lavage des moutons tourne au drame, un jeune garçon trébuche dans la lagune et se noie

Comme deux lionnes rugissantes prêtes à se saisir de leurs proies, l’une d’entre elles lança les offensives verbales envers l’autre. Celle-ci proférait des injures envers son antagoniste en la traitant de << chercheuse de mari >>. Cependant, la fille injuriée et offensée par les propos de la première fille qui avait lancé les offensives, répliquait en affirmant être la » Titulaire » et l’autre << la Tchiza >>, c’est-à-dire la chercheuse de mari, des termes utilisés quand bien même qu’aucune des deux filles n’avait été légalement mariée. Après quelques minutes d’échange de mots grotesques et déplacés, les deux jeunes filles en venaient aux mains. Elles se lançaient des coups d’ongles, se tiraient les cheveux et se déchiraient les vêtements. C’était l’horreur absolue, les deux filles presque toutes nues.

Lire aussi:   J'ai été mariée à un homme pendant 2 ans sans savoir qu'il était un serpent !

Dans l’effarement, les riverains qui avaient investi les lieux après le vacarme inouï qu’avait occasionné leur querelle, restaient chacun dans leur coin en observant avec un air d’hommes, de femmes ainsi que de jeunes éreintés. Certains comme d’habitude sortaient leurs téléphones pour faire des photos et des vidéos rien que pour se faire du Buzz. D’autres, écœurés et meurtries de voir de si jeunes filles, de surcroît l’avenir du pays s’adonner à de tels actes d’intempérance. Ils intervenaient donc pour apaiser les deux jeunes filles.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Drame à Duekoué, une jeune dame retrouvée morte calcinée à son domicile après un incendie

source: Autre Presse