HomeFaits diversPlateau : criminalité Des gangsters attaquent une société de distribution de boisson...

Plateau : criminalité Des gangsters attaquent une société de distribution de boisson et font un blessé grave

Pour ce que nous rapportent nos sources sur cette attaque sanglante, on apprend donc que c’est aux alentours de minuit, que les malfaiteurs dont le nombre n’est pas maîtrisé, arrivent sur les lieux.

Mais voilà qu’ils tombent sur T.A, le vieux gardien d’une soixantaine d’années. Toutefois, voyant l’âge avancé du gardien du temple, les scélérats croient rapidement le dégager de leur vue. Que non ! Erreur d’appréciation. Le vieux gardien entend protéger la propriété de son employeur et justifier par ailleurs, ses émoluments qui lui garantissent son bifteck.

Lutteur des temps anciens, il donne du fil à retordre à ses adversaires. De ses déhanchements dépassés qui ne sont plus à la mode, il évite tout de même un coup de pied que lui envoie un des malfrats.

Lire aussi:   Les Femmes De L’église Enlèvent Leurs Culottes…Le Pasteur Les Rase (Vidéo)

Lançant un cri de guerre du genre « Djinannn ! Djinan Djougou !», dont lui seul maîtrise les effets que ça fait sur lui et l’ennemi, il en profite pour empoigner le bandit à la jambe, avant de le « sagba (lutter)» comme on le dit. A un autre, il expédie un coup de son gourdin au tibia. La douleur est facilement imaginable. Franchement, le presque septuagénaire s’oppose farouchement à l’adversité.

Face à la témérité de celui qu’ils ont minimisé, les gangsters sans honte, usent alors de grands moyens. Devenus encore plus violents, ils rouent de coups le pauvre gardien en union de forces. Le blessant sérieusement au visage. Mais ils ne se limitent pas là. L’un d’eux fait usage de son couteau, qu’il plante avec violence dans la cuisse droite du gardien. Le malheureux grièvement blessé, se retrouve au sol où il perd du sang.

Lire aussi:   Yamoussoukro : un car se renverse sur l'autoroute du Nord, des morts

Et pendant que dans son état lamentable, il est tenu à l’œil par l’un des malabars qui le couvre de jurons pour les avoir mis à rude épreuve, les autres bandits accèdent à l’intérieur de la structure. Ici, ils défoncent des portes et fouillent des bureaux qu’ils vandalisent au passage. S’emparant ici et là de biens, dont la nature cependant, n’est pas précisée par nos sources. Laissant ensuite les lieux en un véritable capharnaüm.

Au même moment, le boucan qu’ils font dans ce cambriolage, parvient à un autre employé dormant dans la cour attenante. Ce dernier réveillé, fonce sur les lieux pour savoir ce qui se passe.

A sa vue alors, les malfrats qui venaient quasiment d’achever leur opération, prennent la fuite. Sait-on jamais ! Ce dernier pouvant être aussi coriace que le vieil homme qui à l’instant, leur en a fait voir des vertes et des pas mûres. Ils réussissent à s’échapper. Même si l’exercice reste difficile pour l’un d’eux qui avait reçu le coup de gourdin au tibia. Il gémissait de douleur et avait une course bancale.

Lire aussi:   Abengourou : Un gang présumé démantelé, des armes saisies

Peu de temps après, le gardien découvert blessé, ligoté, est défait de ses liens et évacué dans un centre hospitalier. La police informée, arrive sur les lieux, procède à un constat d’usage et ouvre une enquête.

KIKIE Ahou Nazaire

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Actualité Ivoire n’est pas l’auteur de ce dernier.