HomeFaits diversNigeria: un homme surpris en train de passer un examen pour son...

Nigeria: un homme surpris en train de passer un examen pour son épouse

Nigeria: un homme surpris en train de passer un examen pour son épouse
Nigeria: un homme surpris en train de passer un examen pour son épouse

Un homme identifié comme étant Adekunle Aremu a été appréhendé pour avoir usurpé l’identité de son épouse lors de l’examen de recrutement des enseignants d’Osun au centre CBT de l’Ilesha College of Education, au Nigeria .

L’imposteur a été arrêté alors qu’il tentait de passer l’examen de recrutement de sa femme, Oyinade Sade Adegbite. La responsable de l’information au ministère de l’Éducation, Roseline Olwawuni, qui a révélé cela dans un communiqué, a déclaré que le suspect avait été appréhendé avec l’aide d’agents du Corps nigérian de sécurité et de défense civique (NSCDC).

Lire aussi:   Côte d’Ivoire/Il écope de cinq ans de prison ferme pour pratique de sorcellerie à Danané

Il a été arrêté parce que sa photo de passeport ne correspondait pas aux dossiers photographiques des candidats stockés dans la base de données du ministère de l’Éducation.” dit-elle.

Réagissant à l’incident, le commissaire d’État à l’éducation, l’hon. Folorunsho Oladoyin a condamné l’acte d’usurpation d’identité, soulignant qu’il est honteux qu’un futur enseignant puisse être trouvé en train de commettre de tels actes.

«Il est honteux que quelqu’un qui veut enseigner aux étudiants académiquement et moralement puisse être impliqué dans des pratiques frauduleuses, quel exemple une telle personne va-t-elle donner aux étudiants C’est plutôt malheureux », a déclaré Oladoyin.

Lire aussi:   Drame: Une femme tue sa mère et ce qu'elle en fait dans son restaurant est simplement horrible !

«J’utilise cette opportunité pour avertir nos jeunes de ne pas faire de petits budgets, ils doivent savoir que l’intégrité est payante et que c’est le seul moyen de réussir. Le suspect a cependant été remis aux forces de l’ordre pour une enquête plus approfondie et des poursuites», a t-il ajouté.