Home Faits divers Marcory/ insécurité: Les locaux du Lbtp attaqués par des hommes armés

Marcory/ insécurité: Les locaux du Lbtp attaqués par des hommes armés

A en croire les informations livrées par nos sources, c’est au nombre de quatre (4), que les gangsters accèdent aux locaux du Lbtp. Munis d’armes à feu, ils maîtrisent les deux vigiles en poste cette nuit-là sur les lieux. Après les avoir tenus en respect, les bandits ligotent solidement les deux agents de sécurité.

Défaits ainsi de ces éléments qui auraient pu les gêner dans leur randonnée, les quidams désormais maîtres des lieux, font ce qu’ils veulent. Pour ce faire, ils usent du marteau et des tenailles en leur possession et défoncent neuf (9) portes de bureaux.

Lire aussi:   2 Plateaux : Drame au sous-quartier « Colombie » : Une violente bagarre fait un mort à la machette

Des bureaux bien entendu, qu’ils soumettent à une fouille dignes de prospecteurs en guerre de conquête. Heureux d’accomplir ce qui paraît à leurs yeux, un devoir moral et physique à accomplir pour leur survie.

Et bien hélas pour les victimes, les efforts de ces ténias de la société, ne sont pas vains. Vu que leurs sinistres mains baladeuses font main basse sur des ordinateurs-portables, un appareil-photo et la somme de 1 500 000 F Cfa.

Cela fait, ils démontent la caméra de surveillance qui a certainement fixé leurs images et s’en emparent du moniteur. Ils comptent ainsi faire perdre leurs traces. Et enfin, avant de quitter les lieux pour se fondre dans la nature, ils font « cadeau » de leur marteau et de leurs tenailles, en les abandonnant sur place. Ils n’en ont plus besoin. Ils peuvent toujours s’en procurer ailleurs, pour une autre « mission ».

Lire aussi:   Marcory: Un ouvrier chute d’un immeuble en construction et se tue

Mais erreur de débutant de leur part. Car, que les éléments de la police alertés pour le constat d’usage, s’emparent de ces objets comme pièces à conviction, pouvant leur servir énormément dans leur enquête. Notamment, dans l’identification des empreintes digitales qu’y ont laissées les auteurs de l’attaque. Et justement, une enquête policière est en cours, pour faire la lumière sur cette attaque à main armée et retrouver ses auteurs.

Lire aussi:   Guiglo : De dangereux animateurs de la pègre arrêtés

En attendant, on s’interroge sur place au Lbtp, sur la témérité de ces scélérats présumés, qui sont venus sévir dans une structure pourtant située à quelques encablures de la caserne de la Compagnie républicaine de sécurité (Crs) 2. Ça alors, une vraie audace !

KIKIE Ahou Nazaire

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook