Home Faits divers Koumassi : Un mécanicien fauché par la mort, en pleine rue

Koumassi : Un mécanicien fauché par la mort, en pleine rue

Le 28 septembre 2017, la mort a justifié sa triste réputation de lâche faucheuse, en frappant de façon inattendue, le mécanicien du nom de Yacouba Ouattara.

Selon les informations mises à notre disposition, des jours avant, le mécanicien, la cinquantaine, reçoit un véhicule en panne dans son garage. Point besoin de dire que c’est pour remettre l’engin en état. Et c’est ce qu’il fait.

Son boulot terminé, ce 28 septembre-là, le mécanicien se met au volant de la voiture en question et part retrouver son propriétaire à Koumassi. A la vue de son véhicule, le client semble satisfait du boulot fait par le mécanicien, du reste honoré. Yacouba Ouattara reprend le chemin probablement, en direction de son garage. Et cette fois, souligne-ton, à pied. Le voilà alors sur le chemin.

Lire aussi:   Affaire « Découverte d’armes de guerre dans une église »: Voici toute la vérité, seconde mise en garde de la Direction Générale de la Police Nationale

A lire aussi: Le véhicule d’un diplomate volé par un faux mécanicien

Mais alors qu’il parvient dans les environs du commissariat de police du 26ème arrondissement, le pauvre, à l’instant pétant la forme, est pris d’un malaise. Il ne peut plus avancer. Encore moins, tenir sur ses jambes. Il s’écroule et s’étend de tout son long à même le sol.

De nombreux passants qui suivent la scène, accourent, dans le but de lui porter assistance. Hélas, il est top tard. Yacouba Ouattara est mort. Des agents de la police, alertés, se rendent sur les lieux et procèdent au constat d’usage. Puis, les services des pompes funèbres enlèvent le corps et vont le déposer à la morgue.

Lire aussi:   Vridi : Dix hommes armés attaquent les locaux d'une société en faillite

A relire: Un porteur de bagages trouve la mort en pleine gare routière

Lorsque la nouvelle du décès subit du mécanicien parvient à son domicile, à Adjouffou et dans son garage, personne n’en croit à ses oreilles. Malheureusement, la réalité, implacable, s’affiche à eux, quand des courageux, parmi ses proches, effectuent le déplacement de la morgue.

 

Madeleine TANOU

Source : L’infodrome

Commentaires Facebook