Home Faits divers Katiola : Un redoutable gang de braqueurs appréhendés et condamnés à 20...

Katiola : Un redoutable gang de braqueurs appréhendés et condamnés à 20 ans de prison

Le verdict prononcé le mercredi 31 juillet 2019, pour ces individus sans foi ni loi, par Maître Méa Théophile, juge président du tribunal de Katiola, est sans appel. Vingt (20) ans de prison ferme de prison pour Diallo Boukary (22ans), Barry Ibrahim (29 ans) et Amadou Sangaré (27ans), tous de nationalité Malienne.

Les faits remontent précisément au vendredi 19 Septembre 2018 à Badikaha . Ce jour-là, à en croire Ouattara P., témoin privilégié pendant le procès, il s’était rendu dans son champ situé à quelques encablures du village, pour dit-il chasser les singes qui détruisent régulièrement sa plantation de maïs. Il précise qu’avant de s’en aller pour le champ, il avait entendu des coups de fusils, mais ne s’était pas douté du décor qui l’attendait sur sa parcelle. Toujours selon ses propos, alors qu’il passe en revue ses pieds de maïs, il se retrouve « subitement » en face d’individus dont certains en cagoules et tous armés de fusils de première catégorie (kalachnikov). Très vite, les bandits au nombre de huit(8) selon le témoin, lui auraient intimé l’ordre armes pointées sur lui, de passer devant et emprunter le chemin qui mène au village. Ce qu’il aurait fait sans opposer de résistance. Chemin faisant, ils auraient tenté sans succès de recueillir avec l’infortuné, des informations relatives à la position des gendarmes qui les pourchassaient. C’est plus tard que les lascars ont décidé de libérer leur prisonnier non sans le menacer de lui ôter la vie s’il venait à les dénoncer puisqu’ils savaient où le retrouver.

Lire aussi:   Abengourou/ De retour d'obsèques : Un véhicule funèbre fait tonneau, des morts et plusieurs blessés

Une fois au village, celui qui a tenu compagnie malgré lui, aux malfrats des heures durant n’a pu tenir sa langue. Il fait des confidences à son frère aîné sur sa mésaventure. L’affaire est ébruitée. Dès lors, des éléments de la gendarmerie qui au même moment menaient une opération contre un « contingent » de braqueurs sur l’axe Kouroukouna village –Kouroukouna gare, sont informés de la présence de l’important dispositif criminel qui avait tenu en respect O.P.

Lire aussi:   Braquage spectaculaire au dépôt Sotra non loin de l’aéroport : Des bandits vident un convoi de fonds

Les forces du bien finiront par avoir raison des forces du mal puisque trois d’entre les serviteurs du diable ont été appréhendés. Ces malfrats qui ont été condamnés à 20 ans de prison le mercredi 31 juillet 2019, ne sont qu’un échantillon d’un vaste réseau constitué d’individus qui venaient du Burkina Faso, du Mali et des ivoiriens des régions du Hambol, Poro et Tchologo.

A en croire nos sources, des membres dudit réseau ont été arrêtés à Korhogo et d’autres encore définitivement neutralisés au cours des batailles pour leur arrestation. « C’est un grand coup de filet que les forces de sécurité ont réalisé », pourrait-on dire. En tout cas les informations qui nous parviennent font état d’une baisse considérable des cas de braquages à Niakara et à Tafiré qualifiés dans un passé récent de zones rouges en terme de sécurité

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : Surprise en train d’embrasser une autre, une lesbienne se fait copieusement tabasser par sa conjointe jalouse

 

Nawota Koné

(Correspondant régonal)

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Actualité Ivoire n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook