Home Faits divers Katiola / Crime odieux: Une fillette mongolienne de 13 ans violée et...

Katiola / Crime odieux: Une fillette mongolienne de 13 ans violée et tuée

 A en croire nos sources qui reviennent quelques années en arrière, la pauvre fillette, une fois née, ne va pas connaître l’amour maternel qui lie un enfant à sa génitrice. Sa maman l’abandonne du fait de son état d’enfant trisomique.

 Son père, également, n’est pas un modèle du genre dans la société. C’est un individu infréquentable, qui se retrouve du reste à la Maison d’arrêt et de correction de Sanssandra. Il y purge une peine dont la durée nous est inconnue.

La môme est donc, depuis sa naissance, sous la coupe de sa grand-mère paternelle qui assure son éducation. La bonne dame répondant aux initiales T.A, n’ayant pas les moyens financiers d’inscrire sa petite fille trisomique dans une école spécialisée, apprend alors à cette dernière, les rudiments de la vie au quotidien.

Lire aussi:   Divo : Deux redoutables braqueurs, en cavale, pris par la Police nationale

Là-bas donc au côté de la mère de son père avec qui elle vit au quartier « Lafonkaha », la petite Flora a une parfaite maîtrise des tâches ménagères. Et cette connaissance-là, elle va la monnayer, pour aider sa grand-mère à ne pas supporter toute seule, les charges de la maison.

Aujourd’hui âgée de 13 ans, la petite Flora parcourt les quartiers de la ville et propose ses services dans des domiciles. Soit pour la lessive, soit pour la vaisselle … Et on peut dire, que la gamine s’en sort relativement bien, avec le petit fric qu’elle gagne et qu’elle ramène au domicile.

C’est sur cette lancée, que le jeudi 13 juin 2019, l’adolescente, avec la bénédiction de sa mémé, part une fois de plus, se chercher comme on le dit. Nous en sommes là, quand le crépuscule pointe.

Lire aussi:   Un enfant retrouvé mort enfermé dans un véhicule, un autre mal en point

Mais contrairement à ses habitudes, la gamine n’est toujours pas rentrée à la maison. Sa grand-mère s’en inquiète, dans la mesure où jusqu’au lever du jour, Flora ne se présente toujours pas à la maison. Ce vendredi-là, point de Flora. Pareil le samedi qui suit. A la maison, c’est la grosse tristesse. Une foule d’interrogations s’empare du voisinage. Où est passée la jeune fille ? Que lui est-il arrivé ? Ce sont les questions principales que l’on se pose. Hélas, pire, en vérité, est arrivé à la gosse.

De fait, le dimanche 16 juin 2019, dans une plantation de manguiers, au quartier «Lonankaha », il est découvert le corps sans vie d’une fillette d’une dizaine d’années. Il est environ 8h. Dénudée par le bas, les parties intimes de l’adolescente sont étalées au grand jour. Une pauvre enfant qui sera identifiée comme étant la petite Flora, l’infortunée trisomique.

Lire aussi:   Inde : Un homme de 95 ans déclaré mort surprend la foule à ses funérailles

La terrible nouvelle parvient à dame T.A, la grand-mère éplorée. Elle fonce sur les lieux et tombe sur l’insoutenable scène qui la fait quasiment s’effondrer.

Le commissaire Lasme Marcelin, le patron du commissariat de police de la ville est saisi. Il se rend sur place avec ses hommes, pour le constat d’usage. Un praticien est également informé, qui atteste de ce que la pauvre Flora a été violée, avant d’être tuée par strangulation.

Une enquête policière est en cours, pour retrouver l’auteur ou les auteurs de l’acte sauvage, barbare.

 Nawota KONÉ (Correspondant régional)

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here