HomeFaits divers« Je suis tombée amoureuse de mon ex-petit ami 3 ans après mon...

« Je suis tombée amoureuse de mon ex-petit ami 3 ans après mon mariage avec mon mari »

« Je suis tombée amoureuse de mon ex-petit ami 3 ans après mon mariage avec mon mari »
« Je suis tombée amoureuse de mon ex-petit ami 3 ans après mon mariage avec mon mari »

Une femme mariée qui cherche des conseils, a écrit un message semblable à une thèse à David Bondze-Mbir, qui se trouve être un conseiller matrimonial ghanéen renommé.

Selon la femme, elle est de nouveau tombée amoureuse de son ex-petit ami 3 ans après son mariage avec son mari. 

Ci-dessou, le message de la femme confuse ai conseiller relationnel, David Bondze-Mbir: 

« Mon mari me conduisait au travail – l’année dernière, quand j’ai vu un visage familier, en face de l’arrêt de bus Neoplan. Le trafic était généralement intense le matin sur cette route ; oui, c’est comme ça que j’ai pu le voir.

Il était un ancien compagnon de cours, à Legon (université NDLR) Nous avions l’habitude de sortir ensemble aussi.  Nous sommes sortis ensemble pendant trois (3) ans.

Dave, il avait l’air «fou»: tellement sale et en lambeaux.  Je l’ai reconnu immédiatement, et je crois qu’il m’a reconnue aussi quand il m’a vue. Il s’est approché de la voiture de mon mari, puis m’a souri.

Mon mari l’a également vu et a même éclaté de rire.  Il a frappé sur la vitre, mais je ne voulais pas la faire descendre.

 Mon mari a demandé qui il était;  J’ai menti sur son identité quand il a appelé mon nom.  Mon mari a lu les mouvements de ses lèvres, alors il l’a entendu.

 Les véhicules devant nous – ont commencé à bouger.  Nous roulions lentement, mais ce type n’arrêtait pas de nous suivre.  Il marchait et courait parfois près de la voiture de mon mari, selon le rythme.

 Mon mari a même changé de voie, juste pour le frustrer, mais il a continué à faire du jogging et à suivre notre voiture, jusqu’à ce que nous ayons finalement l’occasion de prendre la vitesse.

Je ne sais pas ce qui aurait pu conduire à son état actuel de maladie mentale, mais je sais qu’il n’est jamais retourné à l’école – le semestre suivant, après notre rupture.

 Je ne pouvais pas parler de lui à mon mari.  Le truc, c’est que je l’ai rencontré à nouveau par accident, dans la circulation, l’année dernière, le 15 septembre, et je me suis arrêtée à ses côtés, pour parler.

 Il pouvait mener une conversation significative.  Il parlait un anglais impeccable.  Je lui ai acheté du yaourt, de l’eau et de la nourriture, et j’ai payé une vendeuse de Waakye pour le nourrir au déjeuner et au dîner, ce jour-là.  Je lui ai demandé de m’attendre le lendemain, au même endroit / heure, et il l’a fait.

 Je lui ai apporté des vêtements usagés de mon mari et aussi cuisiné pour lui.  J’ai découvert où il dormait la nuit et j’ai trouvé des vendeuses de nourriture pour le nourrir tous les après-midi et soirs, pendant quatre (4) mois.  J’ai payé tout ça.

 Dave, j’ai appris par des amis qui se souvenaient de lui, qu’il avait arrêté de fréquenter l’école et qu’il avait en quelque sorte arrêté les études parce qu’il ne pouvait pas gérer notre rupture.  Je l’ai laissé pour un « Sugar Daddy ».  C’était en 1999, à l’Université.

Lors de nos nombreux entretiens, chaque fois que je passais dans son secteur, il n’arrêtait pas de me dire à quel point il m’aime et je lui manque.  Je n’ai pas parlé de tout cela à mon mari.

 Je suis mariée à un jeune homme très merveilleux depuis trois ans et je viens d’apprendre que je suis enceinte de sept semaines. 

Le 12 février, mon mari a voyagé pendant trois semaines.  Et ce même jour, j’ai appelé au travail pour dire que j’étais malade .  Mais je n’étais pas malade.  J’avais besoin d’un jour de repos.

J’ai ramené mon ami à la maison pour prendre une douche. J’ai changé ses vêtements et lui ai donné de nouvelles chaussures . Je l’ai emmené au salon de coiffure pour se faire couper les cheveux.

J’avais discuté plus tôt de lui avec un ancien collègue de l’école, qui est maintenant médecin à l’hôpital militaire 37, pour faire un bilan de santé, sur lui.  Je l’ai ramené de l’hôpital à la maison, j’ai cuisiné pour lui, je l’ai diverti pendant des heures jusqu’à ce qu’il soit tard.

 Ce soir-là, il s’est imposé à moi et m’a violée.  Eh bien, je ne sais pas si c’était un viol, parce que j’ai cédé à lui à un moment de ma lutte, volontairement.  Il s’est excusé auprès de moi par la suite, puis il m’a dit qu’il n’avait été avec personne d’autre depuis qu’il avait arrêté ses études.

Je l’ai déposé à son carrefour habituel, et puis, c’était tout: j’ai essayé de rester loin de lui.  Je n’ai cessé de payer pour sa nourriture(via Mobile money) chaque semaine – à deux vendeuses de produits alimentaires.  Et, je les appelle surtout pour savoir comment il va.

 Je pense que je porte peut-être son bébé.  Mon mari est heureux de notre première grossesse, mais je suis totalement confuse.  Je ne lui ai certainement pas parlé des événements qui ont eu lieu, et je n’ai pas l’intention de le faire, mais je pense que j’ai commencé à développer des sentiments pour mon ami.

 Peut-être que j’aimais mieux son sexe que celui de mon mari.  Peut-être qu’il me manque ou que je ne peux pas arrêter de penser à lui.  Peut-être que je me soucie toujours de lui, peut-être que je ne m’en suis jamais vraiment remise. Peut-être que je ressens toutes ces choses parce que je pourrais porter son bébé.

 Ses résultats de contrôle médical étaient tous propres.  Il est en très bonne santé.  Même son résultat VIH était négatif.

 Je suis juste confuse. »

Lire aussi:   Le jour du mariage de son fils, une Chinoise découvre que la mariée est sa fille perdue depuis longtemps