Home Faits divers Gohitafla : La mairie cambriolée, le maire, en route, victime d’un accident...

Gohitafla : La mairie cambriolée, le maire, en route, victime d’un accident de circulation sur l’axe Bouaflé – Yamoussoukro, des nouvelles fraîches de son état

Le maire de la commune de Gohitafla, Youan Bi Athanase a été victime, le dimanche 07 avril 2019, d’un accident de la circulation sur l’axe Bouaflé –Yamoussoukro. L’accident a eu lieu aux environs de 10 heures, à quelques encablures du village de Zatta. Joint au téléphone, ce jeudi 11 avril 2019, le premier magistrat de la commune de Gohitafla a dit ce qui s’est passé. « Je me rendais à Abidjan après avoir fait un tour à Gohitafla où la mairie a été cambriolée. Étant au volant, j’ai perdu le contrôle du véhicule qui s’est retrouvé dans le décor après un tonneau. J’ai été le seul parmi les quatre passagers que comptait le véhicule à avoir des blessures. Les trois autres n’ont apparemment rien eu », a indiqué l’élu local. Avant d’ajouter que c’est l’ambulance du centre de santé de Zatta qui l’a conduit dans un centre de santé à Yamoussoukro pour recevoir les premiers soins.

Lire aussi:   Un présumé voleur de taxi compteur d’Abidjan arrêté à Yamoussoukro

Depuis le jeudi 4 avril dernier, en effet, les services la mairie de Gohitafla tournent au ralenti suite au cambriolage du siège de cette commune dans la nuit du mercredi 3 au jeudi 4 avril 2019. Des individus non encore identifiés ont fait irruption dans les locaux de la mairie. Ils ont emporté parmi le peu de matériels dont disposaient cette mairie, des ordinateurs, des imprimantes et une photocopieuse. Le maire Youan Bi a condamné cet acte. Il s’est engagé à court, moyen et long terme, à apporter un soutien financier à la gendarmerie pour faciliter les patrouilles et interventions, à organiser des séances de sensibilisation de la population à coopérer avec la gendarmerie pour améliorer la qualité de l’information, et à faciliter l’installation de structures financières pour réduire les braquages et les phénomènes de coupeurs de routes.

Lire aussi:   Une infirmière devient collègue avec un bébé prématuré qu'elle a soigné il y a 28 ans

Il a promis également de contribuer à la formation et à la création d’emplois pour les jeunes puis a attiré l’attention des autorités compétentes sur la nécessité d’avoir un commissariat à Gohitafla.

Guillaume Kouamé, Correspondant régional

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook