HomeFaits diversGhana : un officier de la marine poignarde un personnel de l’armée pour...

Ghana : un officier de la marine poignarde un personnel de l’armée pour avoir couché avec sa femme

Ghana : un officier de la marine poignarde un personnel de l’armée pour avoir couché avec sa femme
Ghana : un officier de la marine poignarde un personnel de l’armée pour avoir couché avec sa femme

Un officier de marine du Commandement naval de la région de l’Est au Ghana, le matelot de 1ère classe Umar Sahid Abubakar a été détenu à la base navale de Sekondi pour avoir infligé des blessures au couteau sur la joue supérieure gauche et la taille arrière de Bernard Ababio, membre de l’armée de l’air.

Le matelot de 1re classe Umar Sahid Abubakar a perdu son sang-froid après avoir surpris Bernard Ababio en train de coucher avec sa femme Linda Akosua Buabeng sur leur lit conjugal à Ketan.

Lire aussi:   Togo : Sa femme le quitte, il s'immole par le feu avec ses enfants

Sahid Abubakar était au commissariat de police de Sekondi et a porté plainte contre Bernard Ababio pour avoir mordu son index droit pendant une bagarre lorsqu’il a surpris Ababio en flagrant délit.

La police a déclaré à Emmanuel Ohene-Gyan de la radio local Empire News qu’au poste de police de Sekondi, Sahid Abubakar avait en sa possession un sac à dos militaire contenant un ensemble d’uniforme militaire, un maillot blanc, un pantalon en jean, un pantalon en coton, une chemise bleu-noir, un T-shirt, une montre-bracelet, une paire de toiles, un dentifrice Pepsodent et un câble AV appartenant à son rival de l’armée de l’air, Bernard Ababio.

Lire aussi:   Insolite : Venu à la rencontre de son ami Binguiste, il perd la vie sous les yeux de sa femme

Alors que le matelot de 1re classe Umar Sahid Abubakar rédigeait sa déclaration, Bernard est également arrivé au même poste de police de Sekondi pour déposer une affaire d’agression et c’est à ce moment qu’Abubakar a été arrêté.

 La victime Bernard Ababio s’est vu remettre un formulaire médical de police pour traitement.