HomeFaits diversFraude au Bepc/ l’interpellation d’une élève de 17 ans crée la polémique...

Fraude au Bepc/ l’interpellation d’une élève de 17 ans crée la polémique sur les réseaux sociaux

Fraude au Bepc/ l'interpellation d'une élève de 17 ans crée la polémique sur les réseaux sociaux
Fraude au Bepc/ l'interpellation d'une élève de 17 ans crée la polémique sur les réseaux sociaux

Les épreuves écrites de l’examen du Bepc se sont tenues du lundi 13 au mercredi 15 juillet 2020. À cette occasion, plusieurs élèves fraudeurs ont été pris, notamment une jeune fille de 17 ans. Cependant, l’interpellation de cette adolescente crée la polémique sur les réseaux sociaux.

Commis à la sécurisation des examens du BEPC au centre du collège Allany de Béoumi, ville située dans le centre de la Côte d’Ivoire, des agents de Police ont interpellé K.A, une élève en classe de troisième (3ème), le mercredi 15 juillet 2020, aux environs de 12 heures pour tricherie. Selon le Direction de la police ivoirienne, cette adolescente a été prise en possession de son téléphone portable dans la salle de composition par un membre de la délégation de la Drenet en tournée d’inspection. Son téléphone contenait des corrigés des sujets d’histoire et d’Allemand.

Lire aussi:   Saioua : Il pénètre dans un commissariat et tire sur les policiers

Cette information, publiée sur les réseaux-sociaux, n’a pas été du goût de plusieurs internautes. Pour ces derniers, la jeune fille subira la loi, elle n’aura plus le droit de participer à un examen en Côte d’Ivoire pendant 05 bonnes années, il n’était donc pas opportun pour la police de l’exposer sur les réseaux-sociaux.

«J‘admire la lutte qui est menée contre la fraude lors des examens, car nous formons nos jeunes pour une société compétitive. Cependant, je déplore que cela fasse l’objet de publication sur les réseaux sociaux. Les fautifs sont déjà frappés par des interdictions de participer à des examens pendant plusieurs années sur le territoire ivoirien. Pour des mineurs, c’est nettement suffisant… Cette action n’est pas à féliciter…Ce sont des enfants, pourquoi les exposer? Les personnes à interpeller sont près de vous…Des cas comme ça, ne doivent pas être postés sur les réseaux sociaux », ont décrié de nombreux internautes.

Lire aussi:   Elle tue son fiancé à 1 jour du mariage pour cette raison saugrenue

D’autres par contre demandent à la police d’améliorer son travail en effectuant de véritables contrôles à l’entrée des centres d’examens. Ces opérations permettront d’éviter ces genres de situations. « On peut procéder à des contrôles dans chaque centre d’examen pour détecter les objets métalliques… Pourquoi pas ? », s’est interrogé un internaute.