Home Faits divers États-Unis : une femme abat un homme qui refusait de l’embrasser

États-Unis : une femme abat un homme qui refusait de l’embrasser

États-Unis : une femme abat un homme qui refusait de l'embrasser
États-Unis : une femme abat un homme qui refusait de l'embrasser

Selon les autorités, une femme de 28 ans de l’Illinois aux États-Unis a abattu un homme dans une étrange dispute de triangle amoureux.

Claudia Resendiz-Florez séjournait avec deux amis – James Jones et sa petite amie – chez eux dans la ville de Rolling Meadows lorsque l’incident s’est produit jeudi, 14 octobre, rapporte le Chicago Sun-Times.

Les procureurs du comté de Cook ont ​​déclaré que le trio prenait un verre ensemble lorsque Resendiz-Florez aurait demandé un baiser à Jones.  Jones a refusé parce qu’il avait une petite amie qui était assise juste à côté de lui.  Il a ensuite embrassé sa petite amie devant Resendiz-Florez, incitant cette dernière, envieuse, à demander un baiser à sa petite amie, ont déclaré les procureurs lors d’une audience sur le cautionnement.  Elle a également refusé.

Lorsque Jones a de nouveau refusé de l’embrasser, Resendiz-Florez enragée a saisi son arme qu’elle avait cachée entre deux coussins du canapé et l’a pointée sur lui, ont déclaré les procureurs.  Jones a essayé de pousser le bras de Resendiz-Florez vers le bas alors qu’elle retirait la sécurité et mettait son doigt sur la gâchette, mais le pistolet a explosé, frappant Jones une fois dans la poitrine.

Lire aussi:   Décès de DJ Arafat : L’hommage des « Chinois » se transforme en une foire d’agressions et vols à Angré

Sa petite amie a appelé le 911 et lorsque les policiers sont arrivés sur les lieux, Resendiz-Flores aurait admis avoir tiré sur Jones.  Elle a été accusée de meurtre au premier degré et sera de retour devant le tribunal le mardi 19 octobre.

La défenseure publique de Resendiz-Flores, Courtney Smallwood, a déclaré lors de l’audience de cautionnement que sa cliente était mariée mais séparée de son mari et qu’elle était la seule gardienne de trois jeunes enfants.  Elle a contesté les suggestions selon lesquelles Resendiz-Flores vivait avec le couple, insistant sur le fait qu’elle vivait dans sa maison familiale à Des Plaines.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire/ Un faux gendarme mis aux arrêts à Port-Bouët

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here