HomeFaits diversElle marie son frère consanguin et met au monde un bébé sans...

Elle marie son frère consanguin et met au monde un bébé sans tête

Elle marie son frère consanguin et met au monde un bébé sans tête
Elle marie son frère consanguin et met au monde un bébé sans tête

C’est lors d’un reportage fait en 2015 dans un campement de la ville de Bouaflé que ce couple de frères consanguins a été découvert. Pélagie et Charles (noms d’emprunt) se rencontrent lorsque la jeune fille quitte ses parents pour se rendre à la capitale économique Abidjan, pour trouver un travail. Elle fait la rencontre de Charles, tombe amoureuse et de cette idylle une grossesse est contractée par Pélagie.

Malheureusement elle perd son géniteur et doit se rendre d’urgence au village pour les obsèques. La mère de la jeune fille ayant remarqué l’absence du compagnon de sa fille enceinte aux funérailles, lui interdit de continuer cette relation. Elle lui fera même voir de toutes les couleurs. C’est Emmanuel, fils ainé, qui prendra soin de sa cadette, en lui donnant de quoi se nourrir et en étant à son écoute. Lui aussi venait de rompre avec sa petite amie sur recommandation de leur mère. Alors les deux frères partageant les mêmes réalités se consolaient mutuellement jusqu’à… ce qu’ils tombent amoureux.

Lire aussi:   Alépé : Le gardien retrouvé mort avec un fusil à ses côtés

Après que Pélagie ait accouché, les deux tourtereaux commencent à sortir ensemble. La nouvelle se répand et ils sont bannis du village. Mais leur amour ne cesse de croitre, ils vont s’installer dans un campement et auront deux filles. L’une d’elle est sourde et muette. Elle contracte une autre grossesse qui n’arrivera pas à terme cette fois. A 7 mois, elle met au monde un prématuré mais qui vient sans tête. Pour les villageois, c’est la punition de Dieu et pour d’autres une malformation due à l’union consanguine. Finalement leur amour a triomphé et leur retour a été accepté au village après des sacrifices faits. Au moment des faits, il était dans une dizaine d’année d’union.

Lire aussi:   Situation sociale: Des déguerpis livrés à la belle étoile à Tiassalé