Home Faits divers Drame à Petit Bouaké / Hiré : croyant avoir affaire à un...

Drame à Petit Bouaké / Hiré : croyant avoir affaire à un voleur de poulet, il tue son collègue

Drame à Petit Bouaké / Hiré : croyant avoir affaire à un voleur de poulet, il tue son collègue
Drame à Petit Bouaké / Hiré : croyant avoir affaire à un voleur de poulet, il tue son collègue

Les faits se passent à Petit Bouaké, un campement situé à 15 km de Hiré (Sud).

Dans la nuit de mercredi 07 à jeudi 08 Juillet 2021, K K et B M, tous deux (02) ivoiriens et ouvriers agricoles travaillant dans le champ du sieur K K, leur employeur, auraient eu une vive altercation.

Et sous l’effet de la colère, B M se serait saisi de son fusil de type calibre 12 et ouvert le feu sur K K. Ce dernier a été atteint aux deux (02) jambes et aux pieds. Confronté à ce drame, et comprenant la gravité de son acte, B M s’enfuit.

Lire aussi:   Anyama : Un agent de sécurité abattu de plusieurs balles sur un parking

Quant au blessé K K, il est conduit au Centre de Santé Urbain de Hiré par les voisins, alertés par la détonation du fusil et les cris de la victime. Malheureusement, il décède pendant son évacuation. (Photo).

Entre temps, une horde s’était mise à la recherche du bourreau présumé. Interpellé plus tard par la brave population et conduit à la Brigade de Gendarmerie de Hiré dirigée par l’officier Gnanhoua Marcel assisté par l’Adjudant-chef Tanoh, le nommé B M donne une autre version des faits.

Lire aussi:   Drame: Un ouvrier meurt après une chute d’un poteau électrique de la SBEE

Selon lui, c’est aux environs de 04 heures qu’il a entendu des chiens aboyer. Sorti de sa cabane, il voit un individu dans les pénombres. Nul doute pour lui, c’est un voleur de poulets. Il prend son fusil et tire. La décharge de chevrotines atteint le suspect aux jambes et aux pieds. S’étant aperçu de sa bévue, il aurait alerté le voisinage avant de s’enfuir. Mais cette version n’a pas convaincu la marée chaussée qui lui apprend qu’il y a eu mort d’homme.

Lire aussi:   Un bébé de 5 mois retrouvé mort dans un canal, son père découvert pendu : «J’irai en enfer»

L’affaire suit son cours à la Gendarmerie de Hiré. Nous y reviendrons.

Source: le courrier quotidien

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here