HomeFaits diversDimbokro : un commerçant poignardé

Dimbokro : un commerçant poignardé

Dimbokro : un commerçant poignardé
Dimbokro : un commerçant poignardé

Un commerçant spécialisé dans la vente d’oignon a été poignardé à l’arme blanche à Dimbokro le dimanche 3 mai 2020 par deux individus.

Mamadou Bourahima qui doit sa vie et ses biens saufs à des passants, a reçu plusieurs coups de couteaux qui ont occasionné des blessures profondes au dos et à la hanche.

Dans la nuit de samedi à dimanche, aux environs de 20 h, Bourahima après avoir rompu le jeûne se rend au quartier Comikro pour encaisser un de ses nombreux clients. En cette période de couvre-feu, l’homme doit faire vite pour rentrer à son domicile au quartier Dioulakro.

Lire aussi:   Congé de Noël anticipé: Voici le geste fort des élèves de Dimbokro

Sur le chemin du retour au niveau du pont piéton de la gare Sitarail qui relie le quartier Commerce à Comikro, Bourahima est violemment percuté dans la pénombre par un jeune cycliste qui, au lieu de s’excuser, s’en prend au commerçant. Ne comprenant pas la réaction de son bourreau, le revendeur fâché voulait des explications. C’est à ce moment qu’apparaît un complice du cycliste. Le commerçant réalise alors qu’il s’agit d’un guet-apens savamment orchestré par ces deux individus.

Lire aussi:   Convention locale PDCI : Dimbokro exhorté à plébisciter Bédié

Pris de peur, Bourahima prend alors ses jambes à son cou et s’engouffre dans une boutique ouverte non loin de là. Mais sous la menace de leurs armes blanches, les jeunes gens contraignent le boutiquier à leur remettre leur « proie ». Le malheureux commerçant est sorti du magasin et tailladé.

Mais ils n’ont pas eu le temps de dépouiller leur victime car interrompus dans leur sale besogne par des passants qui ont entendu les cris de détresse du pauvre homme. A la vue de ces secouristes imprévus, ils prennent leurs jambes à leur cou et s’évanouissent dans la nuit noire.

Lire aussi:   Guitry: Un planteur déflore une fillette de 5 ans

Le marchand ensanglanté va porter plainte au commissariat de Dimbokro. Le commissaire met en mouvement ses éléments et avec l’aide du commerçant qui reconnaissait ses bourreaux, les fins limiers de la police mettent la main sur un membre du gang qui n’a fait aucune difficulté pour reconnaître les faits et montrer la cachette de son acolyte qui est lui aussi cueilli. Les deux individus séjournent se retrouveront bientôt devant le parquet pour répondre de leurs actes.

Source: Yeclo