Home Faits divers Daloa : Après avoir évité un panneau Stop, un officier des Eaux...

Daloa : Après avoir évité un panneau Stop, un officier des Eaux et forêts manque de tuer des journalistes

Nos sources rapportent que ce jour-là, il est environ 13h, quand les deux journalistes reviennent de reportage. Ils circulent à moto que conduit l’un d’eux. Un peu plus tard, ils arrivent à hauteur d’un carrefour. Le code de la route leur donnant la priorité, ils passent tranquillement leur chemin.

Au même moment, arrive à toute allure du côté des locaux de la préfecture de région, un véhicule de service des Eaux et forêts. Mais alors qu’il se dresse au carrefour un panneau de signalisation ne lui donnant pas la priorité du passage, l’homme au volant fonce cependant ; manquant de peu de tuer les deux journalistes qui doivent leur salut à un véritable miracle, c’est le cas de le dire.

Après cet acte d’une notable inconscience, l’individu au volant du véhicule administratif ne daigne même pas s’arrêter. Il poursuit plutôt son chemin. Les deux confrères qui retrouvent leur sens, prennent en chasse le véhicule fautif, et le rattrapent au niveau de la gare routière de la compagnie « Utb ».

Les journalistes croient alors bien faire de reprocher son attitude de l’instant au conducteur du véhicule qu’ils identifient parfaitement. Il s’agit donc du capitaine des Eaux et forêts, répondant aux initiales F.G.B.

Et là, l’officier qui se croit certainement au dessus de la loi, va encore se montrer un peu plus méprisant à l’égard des deux journalistes. «  C’est pour ça que vous m’avez suivi ? Vous avez de la chance d’être encore en vie. Allez vous plaindre où vous voulez. Je suis capitaine des Eaux et forêts et on ne peut pas me sanctionner pour une mauvaise conduite sur la route ! », lâche l’homme, avant de démarrer à nouveau en trombe et disparaître dans la circulation.

Les deux hommes de média, entendent poursuivre cette affaire, en saisissant les supérieurs de cet agent qui croit qu’il peut impunément transgresser la loi. Le ministre des Eaux et forêts, Alain Donwahi, est donc interpellé sur le comportement déviationniste de certains de ses agents.

 

M.K ( Info : Z.T )

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook