Home Faits divers Côte d’Ivoire : un toxicomane se tranche la gorge à Bouna

Côte d’Ivoire : un toxicomane se tranche la gorge à Bouna

Côte d'Ivoire : un toxicomane se tranche la gorge à Bouna
Côte d'Ivoire : un toxicomane se tranche la gorge à Bouna

Un toxicomane a failli se trancher la gorge avec un couteau de cuisine à la gare routière de Bouna le 28 octobre 2021.

Bien connu par les habitants de la ville, le toxicomane dont la santé mentale s’est fortement dégradée ces derniers temps est apparu, jeudi 28 octobre 2021 vers 12 H, à la gare routière. La trentaine révolue, il tenait un couteau de cuisine avec lequel il s’est piqué la gorge à plusieurs reprises, en riant. L’écoulement de son sang a provoqué la stupeur et la panique des spectateurs.

Par la suite, il a appliqué le tranchant de l’arme sur sa gorge, prêt à la trancher. Sortant de leur torpeur, trois jeunes se sont rués sur lui pour arracher le couteau avant de le maîtriser au sol.

Vu qu’il perdait beaucoup de sang, ils ont alerté les pompiers civils qui se sont déportés sur les lieux avec la police.

Lire aussi:   La mineure de 14 ans et les ébats sexuels… Les dessous de l’arrestation du « prophète » de Kolda

Pendant qu’il lui était administré les premiers soins, notamment le bandage du cou, l’homme fredonnait des mélodies. Évacué à l’hôpital général de Bouna, ses jours ne sont plus en danger, a-t-on appris.

En mars 2018, un autre drogué devenu également malade mental avait fait irruption dans la cour du lycée moderne de Bouna, muni d’un couteau de cuisine. Il avait eu accès à l’établissement en escaladant la clôture.

Lire aussi:   Elle tue sa fille de 17 mois en lui faisant ingérer un analgésique très puissant

Sur ce mur, il s’était offert en spectacle en esquissant des pas de danse, avant de sauter dans la cour et se lancer dans une chasse à l’homme avec les élèves. La promptitude de l’intervention de la police avait permis d’éviter le pire, rappelle-t-on.

Malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation des autorités administratives, sécuritaires et judiciaires de la région du Bounkani contre la drogue et ses effets néfastes, le fléau persiste et semble malheureusement s’amplifier à Bouna.

Source: yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here