Home Faits divers choc – Les confidences d’un spécialiste de crime rituel après son arrestation

choc – Les confidences d’un spécialiste de crime rituel après son arrestation

Les crimes rituels se sont multipliés ces derniers jours.

Le dernier cas, concernant un enfant de 4 ans en Côte d’Ivoire, a plongé ce pays dans l’émoi. Malheureusement, le phénomène, aussi vieux que le temps, connaît une certaine recrudescence pour diverses raisons.

Les enlèvements d’enfants se multiplient sur le continent, avec en toile de fond, des motivations d’ordre pécuniaire.

Un sectateur et meurtrier notoire connu sous le nom de Chijioke Ogbonna, ou Ogbotiti, a été arrêté par des agents de la brigade fédérale anti-vol spéciale dans l’État d’Imo. L’information a été annoncée dan un reportage de PUNCH Metro. 
Arrêté par la police samedi 25 août 2018, Ogbotiti a déclaré à la presse qu’il avait tué trois personnes depuis qu’il avait été initié à la confrérie Black Axe en 2014.

Lire aussi:   Inde: un veau né avec un seul œil vénéré comme un dieu par des villageois

Etudiant à l’école polytechnique fédérale, le jeune âgé de 23 ans a dévoilé sa vengeance consistant à tuer trois personnes, dont un membre d’un groupe culte. Andrew Enwerem, le responsable des relations publiques de la police de l’État d’Imo, a qualifié le suspect de culte meurtrier et de voleur armé, ajoutant que M. Ogbotiti avait été arrêté par des membres du F-SARS le 19 août à Ama-Hausa, dans la municipalité d’Owerr de la capitale de l’Etat.

Lire aussi:   Une maman abat un homme qui visait des enfants avec son arme

Pour lui, la police était sur les traces du suspect depuis 2014 pour ses prétendus rôles dans d’autres activités criminelles. Le suspect, un membre fort de Black Axe, a avoué ses crimes en mentionnant les membres de gangs, surnommés Efizy, Ikalika, Shinshi, Bulldog, Baggy, Sky, maintenant à la prison d’Owerri et X-money tués dans une opération.

“Il a également avoué qu’il s’agissait du gang qui a tué Michael, un étudiant de l’école polytechnique de Nekede, en 2015(…).

Lire aussi:   Cocody : Des gangsters prennent des otages et échappent à la police

Il a avoué qu’ils avaient tué tant de personnes et qu’ils étaient en fuite quand il a appris qu’il était traqué par des membres du F-SARS”
Aussi, le porte-parole de la police a rappelé que, l’année dernière à Owerri, après avoir été suivi par la police, le mise en cause est descendu d’un immeuble de deux étages alors qu’il était soigné dans un hôpital privé pour des blessures multiples.

 

Source : lemagafrik

 

Auteur: Web-News

 

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site IMatin

 

Commentaires Facebook