Home Faits divers Cambriolage à la Sogepie : du matériel de travail emporté

Cambriolage à la Sogepie : du matériel de travail emporté

Le fait de la proximité avec les locaux de la Direction de la police criminelle, au Plateau, n’aura guère douché la détermination de malfrats, à aller sévir à la Société de gestion du patrimoine immobilier de l’État ( Sogepie).

 Ce défi, ils l’ont relevé, avec aisance et témérité. Narguant ainsi au passage les flics de la Criminelle. Pour ces faits, nos sources signalent que dans la nuit du mercredi 28 au jeudi 29 juin 2017, les malfaiteurs se présentent à l’arrière de l’un des bâtiments de la Sogepie, mitoyen aux locaux de la Direction de la police criminelle. En ces lieux qui donnent pourtant carrément sur la voie séparant les locaux de la Direction de la police criminelle, de la Sogepie, de ceux du ministère de la Fonction de la publique, les quidams se mettent à l’ouvrage. Bottant en touche la crainte de se faire surprendre.

Lire aussi:   Ado de 12 ans tué à coups de barre de fer : 5 suspects interpellés

A relire: Plateau/ Panique à la Bceao

Ainsi ils sectionnent l’anti-vol de l’une des fenêtres, dont ils coulissent ensuite la baie vitrée. Et c’est par cette ouverture qui se présente à eux, que les malfrats s’introduisent dans les bureaux de la Sogepie. Fouillant ensuite les lieux, les cambrioleurs s’emparent d’ordinateurs, d’une somme d’argent et d’un télémètre. Puis, passant par la même ouverture, les bandits se tirent tranquillement dans la nature, avec leur butin. C’est plus tard, le matin, que des employés de la Sogepie, venus au service, découvrent que des cambrioleurs sont passés par là. Ils alertent leur hiérarchie, qui fait venir la police sur place. Notamment, les voisins de la Police criminelle.

Lire aussi:   Route de Dabou : Collision de 7 véhicules dont 3 camions benne ; deux morts, 14 blessés graves

Ces derniers s’étonnent de l’audace de ces fripons, qui ont opéré sans aucune crainte de leur présence, juste à côté. Une enquête est ouverte pour mettre la main sur ces cambrioleurs, qui se prennent ainsi pour des « garçons pile ».

 

KIKIE Ahou Nazaire

Source : L’infodrome

Commentaires Facebook