Home Faits divers Buyo/crime : Un jeune homme se fait tirer une décharge de chevrotines...

Buyo/crime : Un jeune homme se fait tirer une décharge de chevrotines en plein visage

A en croire nos sources, le garçon est gérant de cabine de téléphonique à Soubré où il vit. Mais dans le courant du mois de novembre 2018, le jeune homme décide de passer quelque temps au côté de ses parents. C’est à Lobota, un village de la sous-préfecture de Buyo, où ces derniers vivent.

Sur place, il met en « vacances » ses habitudes de « cabinard » et ses airs de citadin. A cet effet, il troque ses vêtements de la ville contre une tenue broussarde. Puis, muni d’une machette, Ruffin Koffi fonce à la plantation, pour aider ses parents dans les travaux champêtres. Jusque-là, tout va bien, et ses géniteurs, heureux, apprécient à sa juste valeur, le renfort de leur fils.

Lire aussi:   Adjamé : Plusieurs maisons incendiées ; une fillette de 3 ans brûlée vive

Le mardi 27 novembre 2018, dans sa tenue adaptée à ses « nouvelles fonctions », il prend une nouvelle fois, la route de la plantation familiale. Et comme les autres fois, le bon garçon manie à souhait la machette. Les mauvaises herbes ne font pas le poids. Il les « balaie ».

Les choses en sont là, quand aux environs de 17h, elles prennent une autre tournure. C’est que, six (6) individus font irruption dans le champ et tombent sur Ruffin Koffi. Sont-ils des voleurs, surpris de la présence d’un témoin gênant ? Ou, est-ce au jeune homme lui-même qu’ils en veulent ? En tout cas, l’un d’eux, muni d’un fusil de chasse, ouvre à bout portant le feu sur l’infortuné garçon ; l’atteignant en plein visage. L’acte criminel commis, les agresseurs prennent la fuite.

Lire aussi:   Elle soigne la faiblesse s3xu3ll3 en ayant des rapports avec les patients. Les hommes font la queue nuit et jour

Le pauvre jeune homme, plus tard, est découvert gisant au sol, avec le visage ensanglanté. Ramené au village, il explique sa mésaventure aux siens, non sans donner les signalements de ses agresseurs présumés. La brigade de gendarmerie de Buyo est saisie. Des agents des forces de sécurité se rendent sur place, et parviennent à mettre la main sur les six suspects.

Quant au blessé grave, après les premiers soins sur place, il se trouve que son état nécessite une prise en charge par une unité médicale avec un plateau technique beaucoup plus relevé. C’est ainsi que Ruffin Koffi est transféré au service des urgences chirurgicales, au Centre hospitalier universitaire de Treichville, à Abidjan.

Lire aussi:   Daloa/insécurité: Un gang piégé par un agent de sécurité

Ici, outre des blessures au visage, il est diagnostiqué que son œil gauche est sérieusement atteint. Ainsi, après des soins au service des urgences chirurgicales, nous apprenons que des jours plus tard, il fallait que le malheureux jeune homme soit absolument soumis à une consultation ophtalmologique.

par ailleurs, la gendarmerie a ouvert une enquête, pour comprendre tous les contours de ce crime.

Madeleine TANOU  

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook