Home Faits divers Bouaké Une partie du grand marché dévastée par les flammes • Désolation,...

Bouaké Une partie du grand marché dévastée par les flammes • Désolation, tristesse et amertume sur le visage des commerçants

Des centaines de commerçants présents sur les lieux, dont les magasins ont été épargnés, s’activaient à vider les magasins épargnés. Pleurs, cris d’amertume et désordre généralisé étaient au rendez-vous. Une dame en pleur n’a pu nous donner d’explication.  » J’ai tout perdu », s’est-elle contentée de dire. Les soldats du feu qui ont déployé un arsenal lourd pour la circonstance, ont eu du mal à venir à bout des flammes. Tout le périmètre a été bouclé par les forces de l’ordre pour empêcher tout débordement et vol. Interrogée sur place, aucune source policière n’a pu nous donner les raisons et circonstance de cet incendie.  » Patientez et attendez l’enquête policière »,  a conseillé un agent de police. La boucherie, le marché d’oignons, y compris le secteur des bois et de vélos ont été touchés par ce énième incendie du grand marché de Bouaké qui avait pourtant brûlé totalement en 1998. Alors que le maire de la commune, Djibo Youssouf Nicolas (Dyn), s’active et se débat pour la reconstruction d’un marché ultra moderne pour sa commune, et au moment où il a réussi à boucler tout le financement, cet autre sinistre vient encore de semer l’émoi dans le milieu des commerçants à Bouaké. Maire de Bouaké voudrait apporter ici son soutien et sa compassion à l’ensemble des commerçants en général et aux sinistrés en particulier ». Dans une déclaration, le maire Nicolas Djibo a salué les sapeurs pompiers militaires et surtout les jeunes volontaires qui, après de grandes manœuvres, ont réussi à éteindre l’incendie et à sauver ce qui pouvait encore l’être. Après sa compassion aux victimes, il a promis qu' »avec la préfecture, une enquête sera diligentée pour situer les origines du sinistre ». Au moment où nous mettions sous presse, aucun blessé ni mort n’avait été signalé. Les dégâts matériels sont  énormes. En attendant l’enquête policière, qui situera l’origine de cet incendie, pour l’heure, c’est la consternation totale dans la capitale de la région de Gbêkê.

Lire aussi:   Cocody : Une agence de téléphonie mobile attaquée par des hommes armés
 

Ladji Abou SANOGO

(Correspondant régional)

 

 

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Actualité Ivoire n’est pas l’auteur de ce dernier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here