Home Faits divers BOUAKÉ : Trompé par sa tchiza, un cadre d’une banque tente de...

BOUAKÉ : Trompé par sa tchiza, un cadre d’une banque tente de mettre fin à ses jours.

Un homme âgé de 67 ans a failli quitter la terre des hommes par sa propre faute. Trompé par sa maîtresse, ce haut cadre de banque a avalé une forte dose d’insecticide. C’était ce mercredi 21 novembre 2018 à Bouaké.

Il a failli mettre fin à ses jours par la faute de sa maîtresse. Cadre de banque dans la capitale du Gbêkê, MK est un homme marié et père de trois merveilleux enfants. Ce cadre de banque s’est donné en spectacle, le mercredi 21 novembre 2018, rapporte Le jour plus du jeudi 22 novembre 2018.

Lire aussi:   Abengourou/ En plein hôpital: Un blessé par balles, suspecté d'être coupeur de route, arrêté

Les faits: il aurait appris par le biais d’un ami que sa maîtresse, une jeune commerçante avec qui il mène une seconde vie, le trompait. Chose que le cadre de banque n’a pas supporté tout simplement parce qu’il mettait cette dernière à l’abri de tous besoins. Après avoir interrogé sa maîtresse qui a carrément nié en bloc toutes les accusations, le prétendu cocufié a poussé son enquête plus loin. En faisant suivre les faits et gestes de la jeune et belle commerçante K.A.R.

Mais grande fut sa surprise de surprendre en flagrant délit, sa belle et jeune maîtresse. Celle-ci se donnait à cœur joie à des ébats sexuels avec un jeune enseignant dans la maison et le lit acheté par le banquier. Se sentant humilié et cocufié, il a préféré mettre fin à ses jours. Ainsi sans même se soucier de l’avenir de ses enfants et de sa famille, il a absorbé une forte dose d’insecticide. C’est agonisant qu’il a été trouvé et dépêché à la clinique par son ami. Fort heureusement, que sa vie a été épargnée. Les médecins ont tout mi en œuvre pour le sortir du pétrin.

Lire aussi:   Drame dans un débit d'alcool à Soubré : Un vendeur de « koutoukou » tue son client pour 100 F Cfa

A son réveil, regrettant son acte, il n’avait pas le choix que de dire la vérité à son épouse et à son entourage. Il en a profité pour demander pardon à tous ses proches pour cet acte ignoble qu’il a posé. Quant à la jeune maîtresse, elle a soutenu ne pas vouloir rester éternellement célibataire, raison pour laquelle elle entretenait une autre relation avec ce jeune enseignant qui lui aurait promis le mariage.

Lire aussi:   Un condamné à mort exécuté sur la chaise électrique : «C’est parti»

 

Auteur: L’infodrome – Web-News

 

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site IMatin

 

Commentaires Facebook