Home Faits divers Bingerville : Un écolier meurt électrocuté en réglant l’antenne extérieure de la...

Bingerville : Un écolier meurt électrocuté en réglant l’antenne extérieure de la télé de la maison

Nous étions à la date du lundi 20 mai 2019. Ce jour-là effet, expliquent nos sources, le petit Ahmed, profitant de ses vacances scolaires, est tranquillement au domicile familial, situé au quartier « Gbagba ».

Le jeune garçon s’occupe sainement en regardant des émissions et films à la télé. Mais voilà que tout d’un coup, les images se brouillent. Situation embêtante. C’est sûrement un problème technique, dont l’écolier croit savoir la solution.

Libérant un juron à l’endroit de cette panne technique qui lui fait rater une bonne partie du film qu’il est en train de suivre, il s’éjecte de la piaule de son paternel, un jeune vigile d’une trentaine d’années, absent pour raison de boulot.

Là, il veut bien s’employer à régler l’antenne extérieure de la télé, fixée à un mat. Mais alors qu’il empoigne le mat en fer, l’infortuné garçon reçoit une puissante décharge électrique qui lui fait vigoureusement secouer le corps, avant de le projeter violemment au sol.

Lire aussi:   Abengourou /Scandale sexuel : Un comptable surprend son amante en pleins ébats avec un lycéen

Hélas, cette décharge électrique qui lui brûle au passage les mains, est fatale à l’écolier qui est donc tué sur le coup. Les dramatiques faits sont immédiatement sus dans la cour. Devant le corps sans vie de l’adolescent, étendu à même le sol, personne dans la concession, ne peut contenir ses lamentations, ses pleurs.

Inza B. le père de l’enfant est alerté. Devant ce qu’il vient d’apprendre, c’est comme fou que l’agent de sécurité débarque à son domicile. Lui aussi, se contient difficilement. Son petit garçon en qui il fondait beaucoup d’espoirs pour le sortir plus tard de sa vie de galère de pauvre vigile, est couché là, inerte. Espoir perdu.

Lire aussi:   Il verse son sperme dans le verre d'eau de sa collègue de travail

Mais en bon croyant, il admet que seul Dieu décide du sort de qui il veut et quand il veut. C’est pourquoi, avec courage, Inza B. se rend au commissariat de police de la ville et rapporte les faits.

Sous sa conduite, des agents se police se rendent sur place en compagnie d’un médecin qui atteste du décès de l’écolier.

Mais comment peut-on expliquer la mort de l’infortuné gamin ? C’est le constat de la police qui permet de le comprendre. On apprend, en effet, que l’antenne extérieure de la télé que tentait de régler le petit Ahmed, pour faire revenir des images claires, est fixée sur une barre en fer. Une barre en fer qui, elle-même, est en contact physique avec le toit de la maison.

Lire aussi:   Port-Bouët : Un fidèle musulman attaqué à l’abattoir : une importante somme d'argent arrachée

Et malheureusement, sur ce toit, traînent de nombreux fils issus de branchements électriques anarchiques déplorés dans ce quartier de « Gbagba ».

En attendant qu’une enquête approfondie vienne situer les responsabilités dans ce drame, le corps du jeune écolier est enlevé par les pompes funèbres et déposé à la morgue de Bingerville.

 

KIKIE Ahou Nazaire

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook