Home Faits divers Bingerville : Un conducteur de Caterpillar tué par une pièce de son...

Bingerville : Un conducteur de Caterpillar tué par une pièce de son engin

Un fait tragique, notamment de mort d’homme, s’est produit dans la commune de Bingerville. Un ressortissant burkinabé, du nom de Mahamadou Sawadogo, a trouvé la mort, alors qu’il était dans le plein exercice de ses fonctions.

De fait, rapportent nos sources, Sawadogo est machiniste. Précisément, conducteur d’engins lourds, comme les Caterpillars. Ce, pour le compte d’une société. Une société dont la spécialité consiste en l’ouverture de voies de circulation, et de morcellement de terrains urbains. Ainsi, le 21 août 2017, aux commandes de son gros engin, l’homme est à la tâche, sur un chantier situé au carrefour « Ana », à Bingerville. Les choses se passent jusque-là relativement bien, pour l’ouvrier. Il conduit magistralement son affaire. Hélas, au bout du compte, se profile un tragique destin, auquel l’infortuné Sawadogo n’échappera pas. Il est trop tard. De toutes les façons, qui peut échapper à son destin ?

Lire aussi:   Une professeur de 50 ans fait une fellation à un élève de 15 ans

A relire: Un caterpillar écrase un motocycliste

En effet, dans les secousses dues aux travaux qu’il exécute, un godet, une espèce d’auge fixée sur le Caterpillar, se détache soudainement du haut de celui-ci. Dans sa chute, l’objet lourd vient violemment frapper à la tête, le machiniste. Grièvement atteint, l’infortuné Mahamadou Sawadogo est tué sur le coup. Saisis du drame qui vient de se produire sur leur périmètre de compétence, des agents du commissariat de police de Bingerville, se rendent sur les lieux.

Lire aussi:   Grave accident impliquant 3 gbakas sur l’axe Yopougon-Adjamé : Plusieurs blessés dénombrés

Et après leur constat d’usage, le cadavre de Sawadogo est extrait du Caterpillar. Les services des pompes funèbres s’en occupent, en le transférant à la morgue de la ville. Une enquête policière a été ouverte, pour appréhender toutes les circonstances, de ce qui, au prime abord, apparaît comme un accident de travail.

 

KIKIE Ahou Nazaire

Source : L’infodrome

Commentaires Facebook