Home Faits divers Attaque meurtrière d’une agence de transfert d’argent à Bingerville : Un opérateur...

Attaque meurtrière d’une agence de transfert d’argent à Bingerville : Un opérateur économique éventré, son tueur battu à mort

A en croire nos sources, ce jour-là, le jeune Savio Kadjé Aka, 24 ans, est à l’intérieur de l’agence de transfert d’argent qu’il tient. Évidemment, il fait son job de jeune opérateur économique, là-bas, au quartier « Berlin », à Bingerville. Tout se passe bien, et il espère que les choses se poursuivront dans ce sens comme les autres fois.

Hélas, seulement que cette fois-ci, ça ne sera pas pareil. De fait, aux alentours de 18h, un individu pénètre à l’intérieur de l’agence. Savio Kadjé Aka croit avoir affaire à un client comme tous les autres qui ont défilé préalablement. Et il cherche à savoir si ce dernier est là pour un dépôt ou un transfert d’argent ?

Immédiatement, à son grand étonnement, la réponse à sa question est un couteau qui lui est brandi à la face. Il comprend alors, qu’il a affaire à un malfaiteur venu pour lui piquer tous ses sous. D’ailleurs, l’individu qui vient ainsi de se dévoiler comme un malfrat, exige de son interlocuteur, qu’il lui remette tout son pognon. Et tout de suite.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire/ Le conducteur disparaît avec 17 millions de FCFA de son patron

Mais vraisemblablement, le jeune Savio n’est pas prêt à donner suite favorable à une telle exigence. Surtout venant d’un vaurien qui ne veut pas gagner son pain à la sueur de son front.

A cet instant précis, les choses se gâtent. De gré ou de force, le bandit veut cet argent. Et pour contraindre Savio à se plier à sa volonté, il se jette sur lui. S’en suit alors une lutte acharnée entre les deux hommes. Une lutte au cours de laquelle, le malfaiteur use lâchement de son couteau, et le plante violemment dans l’abdomen du jeune Savio Kadjé Aka. Éventré, le pauvre garçon s’affaisse sur le plancher, les intestins à l’air libre.

Le bandit, après son acte cruel, s’empare de son butin, s’éjecte de l’agence et prend la fuite. Mais jamais, il ne jouira de ces biens mal acquis. En effet, au cri « Au voleur ! », des riverains se lancent à ses trousses. Dans cette chasse à l’homme, le scélérat croit semer ses poursuivants en courant tantôt en zigzag, tantôt en marquant un brusque arrêt, avant de se lancer à nouveau dans un sprint. Déroutant ainsi les autres.

Lire aussi:   Koumassi : Un douanier poignardé par des « microbes »

Mais cela ne va pas durer tout le temps. Car, parmi les riverains à ses trousses, il y a un râblé, déterminé à l’avoir. Celui-ci, qui semble parfaitement maîtriser le quartier, s’engage sur un itinéraire détourné, et prend ainsi de revers l’éventreur. Ce dernier ne le sachant pas, fonce droit devant lui. Au moment où il tente de passer, le râblé surgit. Et tel Feu Adjoukoua Gaston, l’emblématique défenseur de l’équipe de football de l’Asec des années 80, il envoie un de ces tacles rageurs qui fait mordre la poussière au malfaiteur.

Lire aussi:   Abengourou : Des gangsters tabassent un agent de banque à son domicile et menacent de violer sa femme

Le gros de la troupe de poursuivants débarque à cet instant-là. Malheur alors au bandit qui est atrocement battu à coups d’objets à portée de main. Et pour l’achever alors qu’il est agonisant, ses bourreaux lui brisent carrément le cou. Le compte du criminel ainsi réglé, on fonce au chevet du jeune opérateur économique. Hélas, il n’y  avait plus rien à faire pour Savio Kadjé Aka, depuis longtemps mort des suites de ses graves blessures.

Alertés, des éléments de la police arrivent sur place et procèdent au constat d’usage. Puis, les deux corps sans vie dont celui du bandit qui n’a pu être identifié, sont enlevés par les services des pompes funèbres et déposés à la morgue.

 

KIKIE Ahou Nazaire  

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here