Home Faits divers Anyama : Sous l’effet de la colère, une jeune de fille de...

Anyama : Sous l’effet de la colère, une jeune de fille de 19 ans poignarde à mort son cousin

Anyama : Sous l’effet de la colère, une jeune de fille de 19 ans poignarde à mort son cousin
Anyama : Sous l’effet de la colère, une jeune de fille de 19 ans poignarde à mort son cousin

Ouattara Mariam, jeune fille âgée de 19 ans a poignardé, le jeudi 21 mai 2020, son cousin Ouattara Souleymane qui est décédé à l’hôpital général d’Anyama, un quart d’heure après son admission dans ce centre hospitalier.

Ouattara Souleymane âgé seulement de 13 ans a été rayé, le jeudi 21 mai 2020, de la carte des vivants par sa cousine Ouattara Maraim, une jeune ivoirienne de 19 ans. Cette dernière lui a planté un couteau dans la poitrine, lors d’une dispute au quartier Christiankoi.

Lire aussi:   Fraude sur l’électricité : La Direction générale de la CIE soupçonne une complicité interne

Selon une source policière, il ressort de l’audition de l’infirmier diplômé d’état de garde que le patient agonisant était accompagné de son oncle O.I. Ce dernier a affirmé que son neveu aurait été poignardé. C’est donc pendant les soins qu’il a rendu l’âme à 18 heures 04mn, un quart d’heure après leur arrivée à l’hôpital.

Les agents de police se sont rendus par la suite au domicile familial sis au quartier christiankoi à Anyama où les faits se sont produits. Sur place, les différents témoignages accablent la nommée Ouattara Mariam Elle aurait planté le couteau dans la poitrine de son cousin au cours de la dispute.

Lire aussi:   Attaque de la brigade de gendarmerie de Guiglo ce mercredi : Des armes de guerre emportées, des détails sur l'assaut des assaillants

Interpellée et interrogée sur les faits, la jeune ménagère a reconnu les faits à elle reprochés. Elle dit avoir agi sous l’effet de la colère. Et que pendant la dispute, elle a lancé le couteau de cuisine qu’elle tenait en main dans la direction de son cousin Ouattara Souleymane. Malheureusement, l’arme s’est plantée dans sa poitrine occasionnant sa mort. La mise en cause a été gardée et écrouée pour coup mortel.

Lire aussi:   Ogoudou : Le domicile d’un cadre du FPI attaqué par des individus armés

Adolphe Angoua

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here