Home Faits divers Anyama : Le vendeur tentait de rétablir le courant et se fait...

Anyama : Le vendeur tentait de rétablir le courant et se fait tuer par une décharge électrique

Sur ces malheureux faits évoqués par nos sources, on apprend qu’un camion qui passe ce jour-là, dans le quartier, sectionne par inadvertance, un câble électrique. Privant du coup de courant électrique, le domicile familial du jeune commerçant. Et cela forcément, on le sait, cause d’énormes désagréments. On ne peut pas s’éclairer au mieux et les appareils électriques ne peuvent pas non plus fonctionner.

Cette situation fort regrettable, Bemelai Traoré n’est pas disposé à l’accepter. Personne d’ailleurs normalement, ne peut accepter une coupure d’électricité, face aux conséquences que cela entraîne.

Lire aussi:   Incendie à Prima : Un employé accuse...

Alors, pour réparer ce tort, il faut logiquement faire appel à des professionnels de la question. Ici, ce sont donc les agents de la Cie, habilités à venir s’imprégner des faits et à trouver des solutions.

A lire aussi: Koumassi : Un jeune élève meurt électrocuté au cours d’une bagarre avec un camarade

Mais au lieu d’entamer une telle démarche, le commerçant lui-même décide de se substituer à ces agents. Et que fait-il ? Tout naïvement, il se saisit des deux bouts du câble électrique sectionné, dans le but de les raccorder. Erreur et malheur. Le pauvre reçoit dans tout le corps, une foudroyante décharge électrique, qui le projette à même le sol. L’agonie est brève et la mort survient après cette puissante décharge électrique, qui brûle également les mains du pauvre vendeur.

Lire aussi:   Treichville : Des gangsters provoquent un accident et emportent des millions de F Cfa

Informés, des agents de police du commissariat de la ville, se rendent sur les lieux. Ils sont en compagnie d’un médecin avec lequel ils procèdent au constat d’usage. Puis, à leur demande, le corps est enlevé et remis aux parents éplorés, pour inhumation.

 

Madeleine TANOU    

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook