Home Faits divers Aboisso /Pour le vol d’une moto : Un réparateur de téléphones et...

Aboisso /Pour le vol d’une moto : Un réparateur de téléphones et un cordonnier prennent 10 ans de prison

Selon le procureur, l’arrestation de Kwamé Antoine, Ghanéen, cordonnier, et un autre dont on se contente pour l’heure des initiales B.D., est un coup dur porté par les brigades d’Aboisso et Ehania, au puissant réseau de vol de motos, qui sévit à Akakro-Ehania. Et dont les victimes se comptent par dizaines.

Éclairant l’auditoire sur le mode opératoire des bandits, au cours du procès, le parquetier laisse entendre que la moto a été volée par Kwamé. Puis, celui-ci l’a remise à Kevin, qui s’est retrouvé quelques jours plus tard, dans le bourg de Diatokro. C’est en ces lieux que les forces de l’ordre, exploitant des informations utiles, ont mis la main sur ce dernier, qui ignorait tout, de l’origine frauduleuse de l’engin. C’était le 19 juin 2018.

Lire aussi:   Violée, une femme dans le coma depuis 14 ans accouche à l'hôpital

A relire: Banditisme / Des gangsters cambriolent un domicile, bouffent le riz couché et emportent des motos

B.D., réparateur de téléphones-portables, appréhendé et interrogé, a balancé son comparse Kwamé, comme étant l’auteur du vol. A la barre, le Ghanéen ne nie pas les faits, mais tente curieusement de disculper son compagnon. Mais c’était peine perdue, puisque le procureur, au fait du scénario du vol, a reconnu les deux compagnons, coupables des faits de vol de nuit en réunion, d’une motocyclette, de marque Ktm.

Lire aussi:   Abobo : Une église cambriolée : argent, table de mixage et amplificateurs emportés

Et ce qui conforte le parquet dans sa conviction, c’est le statut de grand récidiviste qu’incarne Kwamé Antoine, déjà condamné à plusieurs reprises, mais qui s’est à chaque fois, évadé du bagne. Pour les deux grands voleurs, le procureur a demandé une sanction sévère. Il a requis 20 ans de prison.

A lire aussi: Après leur forfait, un gangster chute à moto et se fait appréhender par la foule

Rendant sa décision finale, le juge a condamné les deux prévenus à 10 ans de prison et à 200 000 F Cfa d’amende chacun. Le tribunal a ensuite pris acte de la décision de la victime, de ne pas se constituer partie civile.

Lire aussi:   Abengourou : 16 morts et 5 blessés graves enregistrés dans un grave accident de la circulation ce jour

 

J.Bédel (Correspondant régional)

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook