Home Faits divers Abobo : Un étudiant attaqué à son domicile par des hommes armés

Abobo : Un étudiant attaqué à son domicile par des hommes armés

La nuit du jeudi 6 au vendredi 7 avril 2017, le jeune étudiant F.Z. s’en souvient encore sans doute. Comment pouvait-il en être autrement, si cette nuit est de triste mémoire.

 De quoi s’agit-il ? A en croire nos sources, parallèlement à ses études, le jeune homme fait quelques petites affaires dont la gérance de cabine téléphonique et autres. Cela, pour ne plus aller tendre la main devant des tanties et tontons qui, le plus souvent, accordent d’ailleurs peu d’égards aux sollicitations. Il veut s’affranchir financièrement de sorte à mener dans la quiétude, ses études. Et il nous revient que les choses marchent assez bien pour le jeune étudiant, qui s’est même pris une petite piaule, à Abobo-Anonkoi. Loin des tintamarres, bagarres à la machette et autres chasses à l’homme qui, quasiment, rythment le quotidien des Cités U, F.Z. est tranquille. Il se fait son pognon et il n’a rien à envier à personne.

Lire aussi:   Abobo : Des bandits attaquent une église et tirent sur l'autorité paroissiale

Mais ce que l’infortuné est loin de savoir, c’est que sa « fortune » est dans le viseur de malfaiteurs. Ces derniers veulent la lui ravir. Et ont, à cet effet, déjà tout ficelé et n’attendent que le moment idéal à leurs yeux, pour entrer en action. Et ce moment-là, ils l’arrêtent à la date de la nuit du jeudi 6 au vendredi 7 avril. C’est donc tous armés de kalachnikovs que ces gangsters au nombre de trois débarquent au domicile de l’étudiant. Ces malfaiteurs défoncent la porte de l’appartement et se présentent au maître des lieux, brutalement tiré de sommeil. F.Z. est maîtrisé.

Lire aussi:   Angré/drame: Il meurt en tombant du 3e étage d'un immeuble

A relire: Campus de Cocody/ Un étudiant pris avec un colis suspect

Devant leur arsenal de la mort et leur nombre, le jeune homme ne se risque pas à se rebeller devant les assaillants. Après l’avoir maîtrisé, les gangsters se livrent à la fouille systématique de la maison. Et ces quidams à la morale sinistrée ne font pas dans la dentelle. Ils volent ainsi, un téléviseur à écran plasma, des bijoux, des ordinateurs, plusieurs téléphones-portables et surtout la somme d’un peu plus de deux millions de F Cfa. Le butin de ces vagabonds est très intéressant. La victime, elle, est écœurée de voir ses biens changer de main. Mais que peut-elle faire ? C’est donc sous son regard impuissant que les bandits quittent les lieux, pour se tailler dans la nature. La police, plus tard alertée par l’étudiant, ouvre une enquête en vue de retrouver les trois malfrats.

Lire aussi:   Bingerville : Une unité de fabrication de produits pharmaceutiques attaquée, un blessé et d’importants documents administratifs emportés

 

KIKIE Ahou Nazaire

linfodrome.ci,

Source : L’infodrome

Commentaires Facebook