Home Faits divers 2 Plateaux : Un homme tué à coup de poignard en pleine...

2 Plateaux : Un homme tué à coup de poignard en pleine poitrine

Ce jour-là, en effet, informent nos sources, il est à peine 6h du matin, quand un appel anonyme signale à la police, la présence du corps sans vie en question. Un corps sans vie gisant dans du sang, sous l’échangeur non loin de l’église Saint-Jacques.

En possession des indications très claires fournies par l’appelant, des éléments de la police se déportent sur les lieux, aux fins de procéder au constat d’usage. Sur place, les flics tombent sur les faits. Ils sont effectifs. Ils découvrent le cadavre d’un homme, pas trop corpulent, d’une trentaine d’années. Il porte un pantalon Jeans bleu, surmonté d’un tee-shit à deux couleurs : vert et blanc. Chaussé d’une paire de tennis « All star », de cœur blanc-noir, il porte au cou une croix de chrétien.

Lire aussi:   Des bandits cassent le mur d'une pharmacie : argent et médicaments emportés

Sur le même corps, les agents identifient des indices nettement parlants. Notamment, sur la nature du décès. Le pauvre a donc été tué. A preuve, on note des impacts de couteau à la cuisse droite, au bras gauche. Et surtout, au niveau du sternum qui présente une très profonde entaille. C’est certainement le coup fatal qui lui a été porté par ses agresseurs.

Mais qui est le pauvre défunt ? La réponse à cette question s’avère, pour l’heure, une colle pour les agents des forces de l’ordre, présents pour le constat d’usage. C’est que le défunt n’avait sur lui aucun document administratif, pouvant permettre de l’identifier. Ses tueurs ont dû certainement le dépouiller. Vu qu’il avait les poches retournées.

Lire aussi:   Un adolescent de 15 poignarde ses frères de 11 ans et 8 ans

Les agents de police vont certainement s’employer à rassembler dans le bon sens, toutes les pièces du puzzle. Un puzzle qui va alors leur permettre de capter assez clairement les circonstances du crime, et les orienter vers ses auteurs. Nous n’en sommes pas encore là. Pour l’heure, le corps est enlevé par les services des pompes funèbres et conservé dans une morgue.

 

KIKIE Ahou Nazaire

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Infodrome ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook