Home Economie Transport urbain : les VTC à l’assaut d’Abidjan

Transport urbain : les VTC à l’assaut d’Abidjan

Ces nouveaux concurrents des taxis sont nombreux à s’implanter dans la métropole ivoirienne. Avec leurs voitures flambant neuves, ils font le pari du haut de gamme.

Direction en bout de course, carrosserie et sièges défoncés, suspension hors d’âge, vitres électriques fatiguées, boîte de vitesse accrocheuse et chauffeur à la conduite erratique… À Abidjan, il est rare qu’un taxi ne cumule pas au moins deux ou trois de ces « qualités ». Malgré la couleur orange des 12 000 voitures qui sillonnent les bords de la lagune Ébrié à la recherche de clients à transporter, la capitale économique de la première puissance de l’UEMOA fait pâle figure dans ce domaine. On est loin de l’image de modernité que souhaiteraient promouvoir les pouvoirs publics. Et, malgré leurs récents efforts pour imposer le retour à l’utilisation du compteur, le prix de la course se négocie trop souvent à la tête du client.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : après le Medef, voici les Rothschild

C’est sans doute pour cela que le gouvernement accueille favorablement l’arrivée de nouveaux acteurs. Dans le sillage d’Izicab, née en janvier 2015, trois autres sociétés – Africab, TaxiJet et Drive – ont lancé leur application mobile pour la réservation de voitures de transport avec chauffeur (VTC).

Africatime CI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here