Home Economie Séance plénière de travail entre le gouvernement et la mission mcc de...

Séance plénière de travail entre le gouvernement et la mission mcc de haut niveau du MCC : mot introductif du premier ministre Daniel Kablan Duncan

• Monsieur le Ministre d’Etat,
• Mesdames et Messieurs les Ministres,
• Excellence Monsieur Ambassadeur des Etats Unis d’Amérique en Côte d’Ivoire ;
• Monsieur l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire aux Etats Unis d’Amérique;
• Monsieur le Vice-Président du MCC et sa délégation
• Distingués membres de la délégation américaine du MCC ;
• Mesdames et messieurs les Membres du Comité National du Millenium Challenge Corporation et du Programme Threshold (MCCPT) ;
• Mesdames et messieurs les Directeurs Généraux, Centraux de l’Administration Publique ;
• Mesdames et Messieurs les Présidents –Directeurs Généraux, Directeurs Généraux représentant le Secteur privé ;
• Chers amis des medias ;
• Mesdames et Messieurs,

Monsieur le Vice- président,
Je voudrais avant tout propos, au nom du Président de la République Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA et du Gouvernement, ici fortement représenté, vous souhaiter à vous ainsi qu’à votre importante délégation le traditionnel AKWABA, c’est-à-dire la cordiale bienvenue en Côte d’Ivoire.
Je voudrais vous remercier d’avoir fait ce déplacement à la tête d’une délégation de haut niveau, deux mois seulement après que notre pays a été déclaré éligible au programme Compact du Gouvernement américain. Nous savons tous quecette décision a été prise lors de la session du mercredi 16 décembre 2015, du Conseil d’Administration du MCC présidé par le Secrétaire d’Etat américain Monsieur John Kerry.
Cette visite traduit l’attachement du gouvernement américain à soutenir les efforts de développement de l’économie ivoirienne sous le leadership du Président de la République SEM Alassane Ouattara.
Permettez-moi de saluer et de remercier particulièrement l’Ambassadeur des Etats Unis d’Amérique en Côte d’Ivoire Son Excellence Monsieur Terrence McCulley, et l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire aux Etats Unis d’Amérique, Son Excellence Monsieur Daouda Diabaté. Ils ont été tous deux, des soutiens très appréciables, voire déterminants, dans le processusd’éligibilité de la Côte d’Ivoire au Programme Compact du MCC, et je les remercie en outre pour leur forte implication dans la préparation de cette importante mission.
Monsieur le Vice-Président,
L’éligibilité de la Côte d’Ivoire au programme Compact du MCC qui intervient un an à peine après notre éligibilité au programme Threshold est le fruit du travail intense et des efforts soutenus de nos équipes respectives. Elle traduit également de façon éloquente la qualité de notre excellente coopération avec les Etats Unis et plus spécialement avec l’administration du MCC. Nous ne pouvons que nous en réjouir.
Le dynamisme de notre coopération reflète également la volonté de nos deux parties de créer les conditions tant au niveau de l’accès au marché américain à travers l’AGOA, qu’au niveau de programmes de développement. Outre, le Millenium Challenge Corporation (MCC) et l’AGOA dont bénéficie déjà la Côte d’Ivoire, je voudrais mentionner les importantes initiatives du Gouvernement Américain qui offrent de réelles opportunités pour le futur. Il s’agit entre autres de : Power Africa, Trade Africa, un programme de l’USAID et enfin les programmes de lutte contre le terrorisme.
Il faut rappeler que l’année dernière en Octobre 2015, la Côte d’Ivoire a organisé sans heurts des élections présidentielles paisibles, transparentes, démocratiques et plurielles qui ont abouti à la reconduction du Président Alassane Ouattara pour un nouveau mandat de cinq (5) ans. Ce gage d’une stabilité politique et de paix est également un facteur de maintien d’une croissance robuste, soutenue et inclusive.Le PIB a enregistré sur la période 2012-2015 une croissance annuelle de 9% en moyenne, avec une perspective de 9,8% en 2016.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire/ Une marche de producteurs de café-cacao dispersée par la police à Abidjan

Monsieur le Vice-Président,
Excellences Mesdames et Messieurs,
Cette mission de haut niveau du Programme Compact du MCC coïncide fort heureusement avec le nouveau cycle de Programmation du Plan National de Développement (PND 2016-2020). Ce plan traduit l’ambition d’accélérer la croissance économique et le développement de la Côte d’Ivoire, à travers notamment la poursuite des réformes structurelles et sectorielles et la mise en œuvre d’un important programme d’investissement évalué à près de 30 000 milliards de FCFA (60 milliards de dollars us)dont au moins 60% sont attendus du secteur privé. Il est à rappeler que le PND 2012-2015 s’est élevé à plus de 11 000milliardsde FCFA (22milliardsde dollars us) dont 60% financés par lesecteur privé.

Sur ces cinq dernières années, le Gouvernement a déployé beaucoup d’efforts, sous la haute direction du Président de la République SEM Alassane Ouattara, afin de mettre en place des réformes structurelles et sectorielles d’envergure dans plusieurs domaines. On peut citer entre autres :
– Des réformes politiques pour garantir l’Etat de droit, les libertés civiques et améliorer la Bonne Gouvernance notamment en luttant contre la corruption.
– Des réformes économiques pour améliorer le cadre macro-économique et l’environnement des affaires en général,
– Des réformes des finances publiques pour renforcer la viabilité de notre budget en prenant en compte les acquis substantiels de l’allègement de la dette publique en 2012, après l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE),
– L’amélioration du capital humain en investissant dans les domaines de la santé, de la nutrition et de l’éducation.

Ces réformes importantes ont été pour nous-mêmes et pour nos partenaires une source de réelle satisfaction et nous ont d’ailleurs valu plusieurs reconnaissances, notamment :
– l’adhésion depuis le 29 Octobre 2015, de la Côte d’Ivoire à l’initiative internationale « Open Government Partnership(OGP) » du Royaume Uni ;
– la place de 8ème économie la plus compétitive du continent africain selon l’édition 2015 « du Rapport Mondial de la Compétitivité (WEF) » ;
– la plus forte progression sur le continent africain en matière de gouvernance selon le rapport 2015 de la prestigieuse Fondation Mo Ibrahim ;

– le maintien de notre statut de pays conforme à l’initiative pour la transparence dans les Industries Extractives (ITIE) obtenu en mai 2013 ;
– l’obtention en décembre 2014 du prix du Forum « Mines and Money » du « Meilleur Pays en matière de réformes dans le secteur minier » devant la Finlande, le Pérou et la Serbie ;
– l’obtention du Threshold en décembre 2014 dans le cadre du Millenium Challenge Corporation (MCC), suivi de l’éligibilité au Compact depuis le 16 décembre 2015 ;
– l’amélioration de la note souveraine de la Côte d’Ivoire par l’Agence MOODY’S, passant de B1 à Ba3 et la notation B par l’agence FITCH Ratings avec une perspective positive ;
– les levées sur les marchés internationaux de 750 millions de dollars en 2014 et d’un milliard de dollars en février 2015.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Malgré une baisse de production d'or, le secteur minier a généré un chiffre d'affaire de 582,3 milliards FCFA, + 8,02% par rapport à 2017

Monsieur le Vice-Président,
Excellences Mesdames et Messieurs,

Pour ce qui concerne le MCC, nous sommes tous témoins du fait que nous avons travaillé dur pour améliorer nos performances sur les indicateurs clés ; ce qui nous vaut de nous retrouver aujourd’hui afin de travailler ensemble à l’élaboration d’un programme Compact pour la Côte d’Ivoire.

Monsieur le Vice-Président,
Nous pouvons vous assurer que nous ne ménagerons aucun effort pour non seulement maintenir ces niveaux de performance que nous avons atteints, mais aussi et surtout pour les améliorer dans les domaines où nos indicateurs ne sont pas encore au vert. Je fais ici notamment référence à nos indicateurs dans le domaine si important de la santé. Pour ce faire, nous comptons sur cette coopération exemplaire qui s’enrichit chaque jour davantage avec l’Administration des Etats Unis.

Nous en voulons pour preuve la mise à la disposition de la Côte d’Ivoire, pas plus tard que la semaine dernière par les Etats Unis, d’une importante facilité d’entreposage et de gestion de stock des médicaments digne des meilleures standards internationaux en la matière. Désormais, disposant d’un tel outil, au niveau de la Nouvelle Pharmacie de la Santé Publique (NPSP) nous pourrons améliorer notre performance en matière d’accessibilité aux médicaments par nos populations.

Monsieur le Vice-Président,
Au moment où nous allons nous engager ensemble dans la formulation de ce programme Compact, très important pour la Côte d’Ivoire, vous connaissez déjà nos priorités. Elles sont celles que nous avons articulées ensemble dans le cadre du Programme Threshold, à savoir :
– le système de collecte des impôts ;
– l’adéquation entre la formation et l’emploi ;
– l’accès aux terrains industriels ;
– la mobilité des biens, services et hommes.

Nos équipes vont maintenant travailler ensemble afin de mettre en place les programmes sectoriels qui vont contribuer à éliminer les contraintes au développement identifiées par nos équipes. Nous sommes, pour notre part, disponible et ouverts à toute proposition qui viendrait renforcer ou élargir ces choix.

Dans ce contexte, je voudrais vous indiquer que la Côte d’Ivoire, conformément à la vision d’intégration régionale prônée par le Président Alassane Ouattara qui a été élu le 08 janvier 2016 par ses pairs comme Président de la Conférence des Chefs d’Etat de l’UEMOA, la Côte d’Ivoire, dis-je, est très intéressée par la nouvelle dimension régionale que le MCC se propose d’introduire dans son approche. Nous apprécions à sa juste valeur cette vision régionale du MCC qui va permettre de capitaliser sur les projets nationaux déjà financés. Cette opportunité permettra également de mutualiser nos efforts sur le financement de projets régionaux en vue de favoriser plus d’intégration régionale de nos économies au profit de nos populations.

Lire aussi:   Mobilisation des ressources du PNIA 2: Sangafowa Coulibaly obtient l’engagement du NEPAD

Dans le cadre du Plan National de Développement (PND) 2016-2020, la Côte d’Ivoire entend transformer son économie par le biais notamment d’une accélération de son industrialisation. Dans ce contexte, notre ambition est de faire de notre pays la plateforme de développement industrielle de la sous-région. A cet égard, nous vous confirmons l’intérêt et la disponibilité de la Côte d’Ivoire àassurer le leadership dans la conception et la mise en œuvre de projets structurants régionaux, notamment dans le domaine des infrastructures de communication et de mobilité, de l’énergie, de l’éducation et de la santé.

Monsieur le Vice-Président,
Je me félicite que durant les deux prochains jours vous aurez des discussions approfondies avec les membres du Gouvernement ici présents qui vous permettrontd’aller plus en profondeur sur l’ensemble de ces sujets. Nos discussions mettront l’accent sur les quatre (4) contraintes majeures que j’ai rappelé plus haut et qui sont :
– le système de collecte des impôts ;
– l’adéquation entre la formation et l’emploi ;
– l’accès aux terrains industriels ;
– la mobilité des biens, services et hommes.

Le Gouvernement ivoirien par ma voix apprécie à sa juste valeur la décision judicieuse de la Direction générale du MCC qui a mis en place la procédure accélérée, dénommée 609 pour créer les conditions optimales afin de faciliter le processus de formulation et de conception du programme Compact en Côte d’Ivoire.

En effet, la coïncidence du cycle de programmation du MCC avec celui du PND 2016-2020 nous impose d’aller très vite, afin de finaliser au plus vite la conception de ce programme en adéquation avec ce document de référence pour en faire un formidable levier de la mise en œuvre de ce plan, donc de croissance rapide, forte, robuste et inclusive.

Je voudrais avant de clore mon propos vous assurer encore une fois de notre entière disponibilité et souhaiter que nos échanges permettent de tracer et de nous accorder sur la feuille de route et le chronogramme qui serviront de canevas pour la formulation de notre programme.
Les attentes de nos populations sont très grandes et il nous faut être efficace dans la mise en œuvre du Programme Compact afin d’y répondre, tout en accélérant la croissance et le développement économique de notre pays et le partage des fruits de cette croissance de façon équitable à la fois au plan sociétal que régional.
– Vive le MCC,
– Vive la coopération Ivoiro Américaine,
– Vive la Côte d’Ivoire.

Je vous remercie de votre aimable attention

abidjan.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here