Home Economie Rencontre avec Macron: Les dirigeants du G5 sahel «vont faire profil bas...

Rencontre avec Macron: Les dirigeants du G5 sahel «vont faire profil bas et s’excuser» à Pau, selon l’opposition au Burkina

Rencontre avec Macron: Les dirigeants du G5 sahel «vont faire profil bas et s’excuser» à Pau, selon l’opposition au Burkina
Rencontre avec Macron: Les dirigeants du G5 sahel «vont faire profil bas et s’excuser» à Pau, selon l’opposition au Burkina

Rencontre avec Macron: Les dirigeants du G5 sahel «vont faire profil bas et s’excuser» à Pau, selon l’opposition au Burkina






« Nos dirigeants vont faire profil bas et s’excuser », selon l’opposition burkinabé

Donald NGORAN

Le président du Rassemblement des écologistes du Burkina Faso (RDEBF) Adama Séré, membre de l’opposition politique burkinabé a affirmé mardi à Ouagadougou que les dirigeants des pays du G5 sahel vont « faire profil bas et s’excuser » à la rencontre annoncée par le président français Emmanuel Macron le 16 décembre 2019 à Pau, en France.

« En politique, on récolte toujours la honte si on part nuitamment signer des accords avec la France, et revenir jouer à l’anti-impérialiste le jour », a dit Adama Séré dans sa déclaration liminaire lors d’une conférence de presse, ajoutant que « l’opposition sait d’avance que nos dirigeants vont faire profil bas et s’excuser des critiques qui visent la France ».

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : 103 sociétés agréées pour un montant de 219 milliards FCFA d’investissements au 1er semestre 2016

En marge du sommet de l’OTAN, tenu à Watford, en Angleterre, Il y a une semaine, Emmanuel Macron a convoqué les chefs d’Etats du G5 Sahel, à une rencontre extraordinaire le 16 décembre à Pau, pour dit-il, « clarifier » leur position vis-à-vis de la France, quant à la présence de l’Armée française au Sahel.

Réagissant à cette convocation, Roch Kaboré, président en exercice du G5 Sahel, a dit qu’il sera présent à cette réunion et que « ce sera l’occasion de parler franchement sur les différentes questions ».

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Gagnoa, l'homme retrouvé mort à la gare de Lakota a-t-il été abandonné par le CHR ? Des vigiles interpellés

« Quand le président Kaboré dit que ce sera l’occasion de se parler franchement, de quelle franchise peut-il avoir dans le contexte actuel avec la France sur la question du terrorisme ? » S’est interrogé l’opposant Adama Seré, pour qui le chef de l’Etat « s’est empressé d’annoncer qu’il irait en France pour répondre à cette convocation ».

« Peut-il rompre les accords qu’il a lui-même signés ? Peut-il, séance tenante, demander le départ des bases françaises de notre pays ? Il n’osera pas », a poursuivi l’opposant dans ces interrogations, concluant que « les masques vont tomber le 16 décembre à Pau ».

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Grève enseignants, des parents d'élèves invitent le gouvernement et les grévistes à donner une chance au règlement amiable

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Facebook Comments

Source: Connexion ivoirienne

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here