Home Economie Ouverture de CGECI Academy edition 5/ Tony Elumelu : L’Afrique a besoin...

Ouverture de CGECI Academy edition 5/ Tony Elumelu : L’Afrique a besoin de champion et non de gagnant

Président de Conseil d’administration (PCA) de la banque nigériane UBA (United Bank of Africa), Tony Elumelu, a réitéré sa vision pour le développement du continent noir ce jeudi 21 avril 2016 lors de l’ouverture de la 5ème édition de la GGECI Academy tenue ce jeudi 21 Avril 2016 à Sofitel Hotel Ivoire à Abidjan.
Au cours de la conférence inaugurale qui s’est tenue en présence de plusieurs personalités dont le premier ministre Daniel Kablan Duncan et de Charles Duval, vice-Premier ministre, ministre du Tourisme et des Communications extérieures de la République de Maurice, invité d’honneur, Tony Elumelu, président de Heirs holding, a partagé sa philosophie pour le développement de l’Afrique. Pour le PCA de UBA, l’émergence du continent noir incombe aux africains et non aux occidentaux. Ce qui passe à ses yeux par la culture d’un esprit de champion. « L’Afrique a besoin de champion et non de gagnant. », a indiqué le philanthrope nigérian. Etayant ses propos, l’homme d’affaires a soutenu que le gagnant œuvre à sa propre réussite tandis que le champion influence positivement les autres par sa réussite en se mettant à leur service. A ce propos, il a cité les exemples de Bill Gates et de Mohamed Ali. Le premier, dit-il, est un gagnant et le second un champion.

Lire aussi:   Financement du Pnd 2016-2020 : La Côte d’Ivoire mobilise le monde entier

Au-delà de ses prouesses sur le ring, Mohamed Ali, explique le conférencier, a mené des causes nobles telles que la lutte pour des droits civiques des Noirs, l’opposition à la ségrégation raciale et à la guerre. Une attitude qui a guidé l’orateur depuis 1997. Année durant laquelle ses partenaires et lui ont mis sur pied la banque UBA aujourd’hui établie dans plusieurs pays. Mais « gagner ne suffit pas, l’Afrique a besoin de champion », dit-il. Raison pour laquelle, Tony Elumelu souhaite dupliquer l’esprit de champion. Pour ce faire, il lance le concept ‘‘Africapitalisme’’, un ambitieux programme d’investissement en Afrique par les Africains. Dans cette option, a fait savoir le riche homme d’affaires, il a mis sur pied un fonds de 100 millions de dollars en vue de financer des projets de jeunes africains sur une période de 10 ans. Autant de mérite qui ont poussé ses pairs à lui décerner le lifetime achievement award ainsi qu’au Kényan Chris Kirubi, président directeur général de Centum investment group. « Ce sont des champions qui inspirent les entrepreneurs à faire en sorte que l’Afrique accélère son développement », a fait savoir Jean Kacou Diagou, président de la confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire.

Lire aussi:   Quatre pays d'Afrique de l'Ouest s'engagent à bannir les carburants toxiques

C. K

Abidjan.net

abidjan.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here