Home Economie Newcrest Mining boulimique de partenariats dans l’or ivoirien

Newcrest Mining boulimique de partenariats dans l’or ivoirien

Newcrest Mining Ltd, l’un des principaux producteurs d’or dans le monde, multiplie les partenariats d’exploration en Cote d’Ivoire, frontière aurifère ouest-africaine sous-explorée, où la compagnie australienne cotée à Sydney opère déjà une mine (Bonikro).

Newcrest, qui est dirigé par Sandeep Biswas, un ancien de Rio Tinto, vient de se rapprocher de Randgold Resources, la société dirigée par le Sud-Africain Mark Bristow, qui détient la mine de Tongon au nord du pays.

Les deux miniers ont mis en place une co-entreprise d’exploration dans le sud-est de la Cote d’Ivoire, près d’Aboisso, pour réaliser des travaux de recherche sur les extensions des ceintures aurifères ghanéennes. Randgold contrôle déjà certains titres sur place et les deux partenaires vont faire de nouvelles demandes. Newcrest et Randgold approchent en outre actuellement d’autres titulaires de permis dans la région pour consolider leur portefeuille.

Lire aussi:   Mission secrète de la force militaire G5 Sahel, après la traque des djihadistes

Newcrest avait précédemment tenté de s’entendre avec Taurus Gold pour des travaux en commun dans la zone, en vain.

Programme d’exploitation

Selon le protocole d’accord annoncé le 18 novembre entre les deux parties, Randgold aura la charge du programme d’exploration et de la gestion de toute mine éventuelle qui pourrait être développée.

Fin septembre, Newcrest avait également conclu un deal, cette fois dans la région de Séguéla, dans l’ouest du pays, avec Osead Mining Cote d’Ivoire, une filiale de la société de l’entrepreneur français Jean François Fourt, Auplata. Newcrest était en outre déjà partenaire de la junior minière australienne Apollo Consolidated dans cette même zone, mais sur d’autres concessions.

Lire aussi:   Afrique de l'ouest: baisse de 6% de l'activités touristique en 2015 due aux attaques

Le portefeuille d’actifs ivoiriens de Newcrest s’étend aussi au centre-nord de la Cote d’Ivoire. À la fin de l’année dernière, l’australien avait signé un accord d’amodiation avec la société compatriote Taruga Gold Ltd, sur le projet aurifère de Dabakala.

Newcrest était aussi en négociations avec la junior australienne Tietto Minerals pour une collaboration sur le projet aurifère de Zoukougbeu dans l’ouest du pays, mais les pourparlers sont actuellement en stand-by.

Lire aussi:   Agrobusiness/Christophe Yapi, Dg de monhevea.com : "Celui qui veut faire la magouille ne paie pas 40 milliards de FCFA dans un seul mois"

Newcrest a produit 2,4 millions d’onces (oz) de métal jaune cette année et compte en générer autant voir 2,65 millions oz l’année prochaine.

Gaëlle Arenson

Africatime CI

Commentaires Facebook