Home Economie Neuf années jalonnées des travaux d’hercule de Ouattara à travers toute la...

Neuf années jalonnées des travaux d’hercule de Ouattara à travers toute la Côte-d’Ivoire

Neuf années jalonnées des travaux d’hercule de Ouattara à travers toute la Côte-d’Ivoire
Neuf années jalonnées des travaux d’hercule de Ouattara à travers toute la Côte-d’Ivoire

Neuf années jalonnées des travaux d’hercule de Ouattara à travers toute la Côte-d’Ivoire






Lebanco.net – Samuel Tia


L’année 2019, à l’instar des huit années précédentes de la gouvernance d’Alassane Ouattara, a été marquée par la construction de plusieurs infrastructures dans le pays.

L’inauguration, le 16 décembre 2019, de l’échangeur de l’Amitié ivoiro-japonaise en est une parfaite illustration.

Ce jour-là, Alassane Ouattara a magnifié cet échangeur en ces termes : « Ce beau et majestueux ouvrage que nous inaugurons aujourd’hui contribuera à la fluidité du trafic sur le boulevard Valéry Giscard d’Estaing, avec le désengorgement de ce carrefour qui est l’intersection des boulevards Valéry Giscard d’Estaing et De Gaulle. Cet endroit était en effet, l’un des points névralgiques et un vrai goulot d’étranglement de la circulation urbaine de la ville d’Abidjan », a indiqué Alassane Ouattara.

Le Président de la République a saisi l’occasion pour annoncer d’autres projets qui verront le jour au cours de l’année 2020. « Dans le District d’Abidjan, de nombreux projets sont en cours de réalisation, notamment, le 4e et le 5e ponts d’Abidjan.

L’aménagement d’un giratoire au carrefour de l’Indénié, les travaux d’élargissement du boulevard de Marseille, de la traversée de Bingerville et de la voie d’Abatta », a révélé Alassane Ouattara, surnommé  » le bâtisseur ».

Lire aussi:   Côte d’Ivoire/ Une trentaine de bêtes d’élevage en errance saisie par la mairie de Niakaramadougou

Mais avant l’échangeur de l’Amitié ivoiro japonaise, plusieurs autres infrastructures ont vu le jour au cours de l’année 2019. Ainsi, le 18 décembre dernier, lors du dernier conseil des ministres de 2019 qui s’est tenu dans la capitale politique, Yamoussoukro, le président a procédé à d’autres inaugurations. Il s’agit du Centre hospitalier régional de Yamoussoukro et du siège du Sénat. En termes d’infrastructures, « de nombreux projets routiers ont été lancés sur toute l’étendue du territoire national », a souligné le Président de la République. Il s’agit notamment du bitumage de l’axe Bouna-Doropo, des routes Boundiali-Odienné, Danané- Frontière Guinée, Divo-Guitry, Tiébissou-Didiévi, Kani-Boundiali, Mankono-Séguéla, Tabou-Prolo, route de Tiapoum. A cela, il faut ajouter la construction des premières lignes du métro d’Abidjan.

La ville de Bouaké, capitale de la région du Gbêkê et ex-fief de la rébellion n’est pas en reste, en matière d’infrastructures. Le dimanche 22 décembre, en compagnie du président français, Emmanuel Macron, le Chef de l’état ivoirien a posé la première pierre du grand marché de la ville de Bouaké. Bien d’autres villes encore ont enregistré des infrastructures ultra-modernes qui impactent positivement leur image. Du nord au sud, en passant par l’est, l’ouest et le centre, Alassane Ouattara a décidé de doter tout le pays en infrastructures.

Lire aussi:   Le Chef de l’Etat a eu un entretien avec le Président de la Commission de l’UEMOA

Des inaugurations, il y en a eues également lors de la récente visite du chef de l’Etat dans la région du Hambol. Il en est de même dans la région du N’Zi où la ville de Kouassi-Kouassikro a enregistré un commissariat flambant neuf, pour juguler la question de l’insécurité dans cette partie du pays.

Toutes ces infrastructures viennent s’ajouter à celles déjà existantes, notamment le pont Henri Konan Bédié d’Abidjan et les échangeurs de Marcory, l’échangeur de la Riviera 2, l’autoroute d’Abidjan-Grand Bassam.

A une soixantaine de kilomètres d’Abidjan, la ville de Jacqueville dans la région des Grands-Ponts, qui regorge de nombreux atouts touristiques, mais qui malheureusement, souffrait d’un accès difficile, a été désenclavée. Conscient des potentialités de cette localité, le président Ouattara s’est dépêché de poursuivre et finir les travaux du pont de Jacqueville. D’un coût global de 20 milliards de francs CFA, ce pont, long de 608 mètres et large de 10 mètres, a généré à lui seul au moins 300 emplois permanents et 200 emplois occasionnels.

Au centre du pays, après 43 ans d’attente, les populations de Béoumi ont vu le lancement des travaux de reconstruction de leur pont. C’était le 28 novembre 2013, à l’occasion d’une visite d’Etat du Président Alassane Ouattara dans la région du Gbêkê. Les travaux de ce pont s’élèvent à plus de 16 milliards de francs CFA. Le nouveau pont de Béoumi a une longueur de 304 m, avec une largeur de 10 m sur 8 travées de 38 m, pour une circulation de 2 fois 2 voies avec 2 accotements de 1,25 m chacun. La chaussée cumulée fera 7,5m, quand les appuis eux seront compris entre 5 et 20 m.

Lire aussi:   Finances publiques: le taux d’investissement du budget 2016 grimpe à 20%

Plus loin, au centre-ouest, les travaux du pont de Bouaflé sur le fleuve Marahoué, ont été lancés en septembre 2012 par le Président en personne. D’un coût total de 8 milliards de FCFA, le pont est situé à 10 mètres en amont de l’ancien et a une longueur de 124 m pour une largeur de 10,5 m et assure contrairement à l’ancien la circulation dans les deux sens.

Bien que 2020 soit une année électorale en Côte d’Ivoire, le président Alassane Ouattara et son Premier ministre Amadou Gon Coulibaly entendent garder le cap, en offrant de nouvelles infrastructures à plusieurs localités du pays.

Samuel Tia

Commentaires facebook

Source: Connexion ivoirienne

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here