Home Economie Mines: Jean Claude Brou et le GPMCI pour « un développement harmonieux » du...

Mines: Jean Claude Brou et le GPMCI pour « un développement harmonieux » du secteur

Un pacte pour un secteur minier plus dynamique, attrayant et générateur de richesses, non seulement pour les opérateurs, mais aussi pour les populations. C’est l’engagement pris par le ministre de l’Industrie et des Mines, Jean Claude Brou, de commun accord avec le Groupement professionnel des miniers de Côte d’Ivoire (Gpmci). Ce, au sortir d’un déjeuner de travail avec ledit groupement, le jeudi 18 février, à Abidjan-Plateau.

Au cours des échanges entre le ministre et les opérateurs miniers conduits par Daniel Yai, président du Gpmci, un tour d’horizon a été fait sur le secteur durant l’année 2015 afin de tirer une conclusion. Mais aussi voir les perspectives communes de croissance. « Même si le secteur minier contribue déjà à une valeur ajoutée, nous souhaiterions qu’il contribue plus au bien-être des communautés en prenant en compte l’environnement et que tous les acteurs se retrouvent dans ce secteur », a signifié Jean Claude Brou.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire-Société financière internationale : 850 milliards de FCFA en quatre ans pour booster le développement

Selon lui, plusieurs points ont été abordés, notamment la fiscalité minière, les questions en rapport sur le contenu local (des activités connexes des mines), la baisse des cours des produits miniers qui a aussi eu un impact sur le secteur national. « Il faut qu’on se concerte permanemment pour voir comment apporter des solutions à certains problèmes qui minent le secteur et aussi qu’on leur dise ce que le gouvernement souhaite pour le secteur afin que tout le monde puisse en bénéficier », a souligné le ministre des Mines.

Lire aussi:   Discours de M. Jean Kacou Diagou, président de la CGECI à Paris lors de la session des Groupe Consultatif du PND consacrée au secteur privé ivoirien

A l’en croire, il n’y a pas de points de divergences, plutôt des préoccupations qui ont été relevées par les miniers et auxquelles le gouvernement s’attellera à trouver des solutions « pourvu qu’elles soient communes », précise-t-il.

abidjan.net

Commentaires Facebook