Home Economie Mines: Jean Claude Brou et le GPMCI pour "un développement harmonieux" du...

Mines: Jean Claude Brou et le GPMCI pour "un développement harmonieux" du secteur

Un pacte pour un secteur minier plus dynamique, attrayant et générateur de richesses, non seulement pour les opérateurs, mais aussi pour les populations. C’est l’engagement pris par le ministre de l’Industrie et des Mines, Jean Claude Brou, de commun accord avec le Groupement professionnel des miniers de Côte d’Ivoire (Gpmci). Ce, au sortir d’un déjeuner de travail avec ledit groupement, le jeudi 18 février, à Abidjan-Plateau.

Au cours des échanges entre le ministre et les opérateurs miniers conduits par Daniel Yai, président du Gpmci, un tour d’horizon a été fait sur le secteur durant l’année 2015 afin de tirer une conclusion. Mais aussi voir les perspectives communes de croissance. « Même si le secteur minier contribue déjà à une valeur ajoutée, nous souhaiterions qu’il contribue plus au bien-être des communautés en prenant en compte l’environnement et que tous les acteurs se retrouvent dans ce secteur », a signifié Jean Claude Brou.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: La Chine annonce un investissement d'environ 2,5 milliards de dollars US dans une dizaine projets

Selon lui, plusieurs points ont été abordés, notamment la fiscalité minière, les questions en rapport sur le contenu local (des activités connexes des mines), la baisse des cours des produits miniers qui a aussi eu un impact sur le secteur national. « Il faut qu’on se concerte permanemment pour voir comment apporter des solutions à certains problèmes qui minent le secteur et aussi qu’on leur dise ce que le gouvernement souhaite pour le secteur afin que tout le monde puisse en bénéficier », a souligné le ministre des Mines.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : neuf millions de dollars pour augmenter la productivité et les revenus des cacaoculteurs

A l’en croire, il n’y a pas de points de divergences, plutôt des préoccupations qui ont été relevées par les miniers et auxquelles le gouvernement s’attellera à trouver des solutions « pourvu qu’elles soient communes », précise-t-il. L’un des exemples à ce sujet, selon le ministre, est la récente baisse généralisée des cours des produits miniers qui a affecté les géants et même le secteur minier ivoirien qui a dû ressentir le choc, à travers leurs opérations et la rentabilité. Même si ces chutes sont cycliques, Jean Claude Brou a souligné que son département, en discussion avec les opérateurs, va trouver des mécanismes permettant, dans le futur, un faible impact sur la production nationale.

Lire aussi:   Sidi Kagnassy et 8 autres proches d’IBK cités dans un détournement de 9 milliards FCFA

Cependant, Jean Claude Brou exhorte les entreprises à continuer de se développer, de produire encore plus, qu’elles soient plus intégrées et que l’activité se développe dans un cadre plus harmonieux avec les communautés rurales.

Pour sa part, le président du Gpmci a relevé que cette rencontre était tant attendue, d’autant plus que le secteur ressent présentement les répercussions à l’international sur les prix de l’or, du cuivre, du nickel, du fer, etc. Avant de remercier Jean Claude Brou pour avoir accepté cette rencontre d’échanges allant dans la dynamique d’une industrie minière forte et inclusive.

Kamagaté Issouf

Africatime CI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here