Home Economie Marchés publics : les acteurs évaluent les forces et faiblesses du système...

Marchés publics : les acteurs évaluent les forces et faiblesses du système de régulation en Côte d’Ivoire pour la gestion 2016

L’assainissement de l’environnement des marchés publics, le renforcement des capacités des acteurs, la communication sur les marchés publics. Tels sont les points centraux discutés au séminaire organisé par l’Autorité nationale de régulation des marchés publics (ANRMP), du 11 au 12 février 2016, à Grand-Bassam. « Réflexions et dispositions pour une exécution efficace des marchés publics de la gestion 2016 », c’est le thème de cette rencontre qui a réuni 103 séminaristes, représentant les Directions des affaires financières des ministères techniques, les établissements publics nationaux et sociétés d’Etat, la Direction générale de la décentralisation et du développement local, les maîtres d’œuvre publics et privés, le Secteur privé ainsi que les partenaires au développement (Banque mondiale, BAD, notamment, ont proposé des, BOAD), en vue de réfléchir des solutions pour l’amélioration du système des marchés publics. Notons qu’au niveau institutionnel, il y a l’apparition de nouveaux acteurs que sont les cellules de passation des marchés qui auront à charge de piloter tout ce processus. Le séminaire a recommandé que cette cellule soit installée et opérationnelle. Les participants ont souhaité, en outre, que les seuils de passation des marchés et la composition de certains comités de sélection notamment soient corrigés. La rencontre a reçu le soutien des partenaires au développement, la Banque mondiale la BAD et la BOAD, qui ont annoncé qu’elles prendront des dispositions pour appuyer tout le système des marchés publics pour plus d’efficacité. Pour Coulibaly Non Karna, président de l’ANRMP, c’est le début d’une ère nouvelle. ‘’Aujourd’hui au niveau des marchés publics, c’est d’abord la bonne gouvernance, la transparence, l’obligation de rendre compte, la réactivité et la primauté du droit et surtout la démocratisation du débat’’, s’est-il réjoui.

Lire aussi:   La Côte d'Ivoire se positionne en puissance électrique régionale

‘’En deux jours, vous avez analysé le système des marchés publics sous tous ses angles. Vous avez évalué les recommandations faites à la fin du séminaire 2015 et retenues par les décideurs telle que la cellule de passation des marchés publics et fait le point de leur opérationnalisation. Vous avez fait le point des mesures nouvelles prises dans le cadre de la cadre de la commande publique et le point de leur mise en œuvre’’, s’est félicité Dr Ali Diomandé, représentant le président de la République, Alassane Ouattara, qui a insisté sur la qualité des débats. Aussi, a-t-il invité les acteurs de la commande publique à garder le cap.

Lire aussi:   Plan phoenix : 130 millions d’euros pour les PME ivoiriennes

Danielle Tagro

abidjan.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here