Home Economie Marchés publics: l’autorité de régulation met le cap sur la bonne gouvernance

Marchés publics: l’autorité de régulation met le cap sur la bonne gouvernance

Situant les nouveaux objectifs que se fixe l’Autorité nationale de régulation des marchés publics (Arnmp), le président de l’institution, Coulibaly Non Karna, indique qu’il faut désormais mettre l’accent sur « l’efficacité plutôt que la régularité dans les marchés publics ». Il s’exprimait, ce mardi 1er mars, à l’occasion de la 18e édition du Press club, une tribune d’échanges de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci).

Pour M. Coulibaly, « toutes les procédures peuvent être observées mais si la commande publique n’est pas efficace, l’objectif ne sera pas atteint ». Et pourtant, poursuit-il, la finalité d’un marché public, c’est de répondre à un besoin. Il cite en exemple le cas de la Cité policière de Yopougon dont les travaux sont depuis lors arrêtés.

Lire aussi:   Transport/Train urbain d’Abidjan : Le financement du projet réévalué

Et pour atteindre cette efficacité, il faut anticiper, communiquer et former. Ainsi, l’autorité a réalisé une série de films institutionnels sur la régularité des marchés publics (2013, 2014, 2015), des séminaires (de 2011 à 2016), des missions de sensibilisation dans plusieurs villes de l’intérieur du pays en l’endroit du secteur privé, de la société civile, de l’administration publique, etc. 5324 personnes ont été formées en 136 sessions.

Pour poursuivre ce renforcement des capacités, le président de l’Anrmp mise désormais sur la construction d’un centre de formation aux marchés publics de 2,5 milliards de Fcfa dont les appels d’offres sont déjà lancés et les travaux vont commencer « sans délai ».

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Café-cacao, suspension des ventes de la récolte 2020/2021 jusqu'à nouvel ordre, d'autres décisions prises par Accra et Abidjan

Aussi faut-il le signaler, dans son fonctionnement, l’autorité dispose d’une cellule recours et sanctions et d’une cellule audits indépendants. La première a rendu, selon le patron de l’Anrmp, 159 décisions dont 32 décisions d’annulation en termes de contentieux et 14 décisions portant exclusion pour 2 ans de 24 entreprises de toute participation aux marchés publics. La seconde a réalisé 4 audits dont celui relatif aux marchés de gré à gré de 2011 à 2013.

Lire aussi:   ‘’Le volume d’échanges entre la Tunisie et la Côte d’Ivoire, en hausse de 29% en 5 ans’’ (PM Duncan)

Mais au-delà des acquis et des activités menées, M. Coulibaly souhaite qu’il faut renforcer l’institution dans « son fondement » tant au niveau réglementaire qu’au niveau des moyens. « Que l’Anrmp soit forte… pérenne », déclare-t-il.

Edouard Koudou

Africatime CI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here