Home Economie L’occupation illicite de terrains industriels entraîne le désordre et les conflits ...

L’occupation illicite de terrains industriels entraîne le désordre et les conflits (Responsable)

Abidjan (Côte d’Ivoire) – Le directeur général de l’Agence de gestion et de développement des infrastructures industrielles (AGEDI), Youssouf Ouattara a invité lundi, à Abidjan, les opérateurs industriels à se conformer aux règles en vigueur avant toute occupation d’un espace pour éviter le « désordre et les conflits ».

« Pour mettre en valeur un terrain, il faut une autorisation préalable», a insisté Youssouf Ouattara, à la tribune « Zoom sur » initiée par le Comité de concertation Etat/Secteur privé sur les nouvelles
procédures et conditions d’occupation des terrains à usage industriel.

La question des unités industrielles qui se retrouvent du fait de l’urbanisation dans les zones industrielles constitue « une réelle problématique », pour le Directeur général de l’AGEDI.

Lire aussi:   Guinée: Condé s’énerve contre les médias et Ong français qui omettent la «responsabilité» de la France depuis le NON de 1958

« La réflexion est engagée. Il faut travailler dans les normes ou aller vers la délocalisation. Les technologies pour maitriser les nuisances existent », a fait savoir l’invité de « Zoom sur » qui a
invité au respect de procédures afin d’éviter « le désordre et les conflits ».

« L’obtention d’une lettre d’autorisation de mise en valeur de terrain à usage industriel et du permis de construire, d’un arrêté d’occupation de terrain et la conclusion d’un bail emphytéotique »,
sont les trois éléments qui rentrent dans la procédure d’occupation d’un terrain à usage industriel selon Youssouf Ouattara.

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: Une famille de 7 personnes périe dans un incendie à Divo

Le Secrétaire exécutif du comité de concertation Etat/Secteur privé, Mariam Fadiga Fofana revenant sur l’importance d’un tel sujet a indiqué que de ‘’nombreuses demandes d’attribution de lots industriels sont formulées chaque année par le secteur privé dans le contexte actuel de reprise économique ».

« Les gouvernements qui dialoguent avec le secteur privé sont les plus susceptibles de réussir la mise en œuvre de réformes efficaces est aussi un gage de bonne gouvernance », a souligné Mariam Fadiga
Fofana à cette tribune qui a regroupé entre autres des industriels, des organisations professionnelles, des chambres consulaires et la société civile.

Lire aussi:   L’Uemoa se dotera cette année d’une monnaie numérique, le e-cfa

L’Agence de gestion et de développement des infrastructures industrielles (AGEDI) a été créée par le gouvernement ivoirien en mai 2013 avec pour missions la création, la gestion des zones économiques à usages industriel de même que l’attribution des lots.

En Côte d’Ivoire, le secteur industriel représente 22% du produit intérieur brut, 59% des exportations ,5200 entreprises avec 800 000 emplois.

SY/hs/ls/AP

abidjan.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here