Home Economie Le nombre de morts des inondations en Côte d’Ivoire passe à 19

Le nombre de morts des inondations en Côte d’Ivoire passe à 19

Edwige FIENDE

Dix-neuf personnes ont été tuées mardi à Abidjan et au Sud de la Côte d’Ivoire dans des inondations et éboulements provoqués par des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la capitale économique ivoirienne et des villes de l’intérieur, selon un bilan du directeur général de l‘Office national de la protection civile (ONPC), Fiacre Kili, à la RTI, la télévision publique.

Dix-huit personnes sont mortes à Abidjan et une autre dans la Région de l’Agneby-Tiassa (Sud ivoirien), a relevé le général Kili.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire: une journée de commémorations à Grand-Bassam

Selon le Groupement des sapeurs-pompiers militaires (GSPM), deux blessés ont également été enregistrés tandis que 150 personnes ont été mises en sécurité.

Fiacre Kili a annoncé un “recensement” mercredi des “habitants des zones à risque pour leur demander un déménagement temporaire”. Ceux-ci pourront regagner leurs domiciles après les pluies, a-t-il précisé.

Mardi après-midi, le président burkinabè Roch Kaboré a exprimé lors d’un entretien téléphonique, sa “solidarité et compassion” à son homologue ivoirien Alassane Ouattara, qui séjourne en France depuis quelques jours.

Lire aussi:   Les Misérables, un film patriote sur la France multiculturelle, qu’on l’accepte ou pas, selon Ladj Ly, le réalisateur

“Informé de la situation”, M. Ouattara devrait regagner Abidjan mercredi, selon la RTI.

Début mai, deux personnes (un homme et une fille de 16 ans) emportées par les eaux, avaient été retrouvées à Yopougon, à l’ouest d’Abidjan, à la suite des pluies diluviennes.

Les pluies diluviennes provoquent régulièrement des pertes en vies humaines à Abidjan. En 2017, elles ont coûté la vie à 15 personnes contre 16 en 2016 et 39 en 2014.

Lire aussi:   Mohammed VI sur le chantier du Pont de débarquement aménagé de Locodjro

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site connexion ivoirienne.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here