Home Economie Lancement à Abidjan des activités du Réseau africain des Centres d'excellence en...

Lancement à Abidjan des activités du Réseau africain des Centres d'excellence en électricité

Les activités du Réseau africain des Centres d’excellence en électricité (RACEE) ont été officiellement lancées, lundi, à Abidjan au siège de la Banque africaine de développement (BAD) par l’Association des sociétés d’électricité d’Afrique (ASEA), a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Pour le Directeur général de l’énergie Sabaty Cissé, représentant le ministre ivoirien du pétrole et de l’énergie Adama Toungara, ce projet est une « réponse opportune et efficace » aux problèmes d’électricité auxquels sont confrontés les pays du continent.

« La situation énergétique de l’Afrique n’est pas reluisante », a-t-il fait observer, exprimant la volonté de la Côte d’Ivoire qui aspire à être un hub énergique en Afrique de l’Ouest, d’assister le Réseau africain des Centres d’excellence en électricité dans sa mission.

Lire aussi:   Olheol industries Côte d’Ivoire en ‘’difficulté’ pour défaut de matière 1ère de production (Directeur restructuration)

« C’est un projet pour renforcer les capacités des techniciens et des cadres dans le secteur de l’électricité. Il y a beaucoup de structures qui existent en Afrique pour la formation des techniciens. Ils ont besoin d’être renforcées et de bénéficier de l’expérience des centres d’excellence », a expliqué auparavant le Vice-Président intérimaire de la BAD, chargé des infrastructures, du secteur privé et de l’intégration régionale, Stefan Nalletamby.

« 10 000 employés vont bénéficier d’une formation en trois ans », a-t-il ajouté, faisant remarquer qu’avec l’explosion démographique en Afrique, les besoins en électricité s’accroissent également.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : BDK Financial Group et la Poste de Côte d’Ivoire s’associent pour lancer la Banque d’Abidjan

« Développer les compétences représente un enjeu très important pour l’Afrique » a souligné pour sa part Céline Gratadour, Chef de projets à la Division Education, Formation et Emploi du Département du développement humain de l’Agence Française de développement (AFD).

Dans son allocution, Isaac Kirk Koffi Vice-président de l’ASEA a mis en relief les ambitions du RACEE qui permettront « d’améliorer les performances des sociétés africaines d’électricité ». Les activités du Réseau seront marquées par un projet de formation qui va s’étendre sur trois ans dans quatre Centres de formation basés en Algérie, au Maroc, en Zambie et en Afrique du Sud.

Lire aussi:   La BOAD réalise un bénéfice de plus de 8 milliards FCFA en 2015

Ce projet qui prévoit l’attribution de bourse, coûtera selon le Directeur général de l’ASAE, Abdel Didier Tella « 25 millions d’Euros (plus de 16 milliards de FCFA) ».

« Nous avons en gros 25 millions d’Euros. On a une bonne partie qui est la valorisation de tout ce que les sociétés mettent dans leur budget de formation. Les deux contributions importantes qui sont des financements sous forme de don, proviennent de l’AFD à hauteur de 3 millions d’Euros et de la BAD à hauteur 9,7 millions d’Euros », a-t-il précisé.

Africatime CI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here