Home Economie La filière anacarde ivoirienne promue à Dubaï et au Vietnam

La filière anacarde ivoirienne promue à Dubaï et au Vietnam

Dans l’objectif de réussir une troisième campagne exceptionnelle après l’adoption de la réforme de la filière en 2013, le directeur général du Conseil du coton et de l’anacarde, Malamine Sanogo, a conduit du 17 au 24 février, une forte délégation pour la promotion de l’anacarde d’origine ivoirienne à Dubaï et au Vietnam.

Cette mission s’inscrit dans le cadre du lancement de la campagne 2016 de commercialisation des noix de cajou pour laquelle un prix minimum bord champ de 350 FCFA le kilogramme de noix brutes cajou bien séchées et bien triées a été officialisé par le Gouvernement au cours du Conseil des Ministres du 10 février. Ce prix, en hausse de 28% par rapport aux 275 F CFA de la campagne 2015 augure d’une campagne prometteuse pour les acteurs.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Le pays élu au Conseil de l'Union Internationale des Télécommunications (UIT)

La mission a également pour objectif de faire la promotion de la 2ème édition du Salon International des Equipements et des Technologies de Transformation de l’Anacarde (SIETTA) qui aura lieu en Côte d’Ivoire, au Palais de la Culture d’Abidjan-Treichville du 17 au 19 novembre.

La première étape de cette mission a conduit la délégation ivoirienne à Dubaï du 18 au 21 février au Word Cashew Convention 2016, nouveau rendez-vous annuel des structures et acteurs du secteur mondial du Cajou.

Lire aussi:   Coronavirus : voila pourquoi Tidjane Thiam a peur

A l’invitation du Vietnam Cashew Association (VINACASS), Association regroupant l’ensemble des acteurs de la chaine de valeur du cajou au Vietnam, la seconde étape a conduit la délégation à Ho Chi Minh City et dans sa banlieue. Le Vietnam est un grand pays du cajou, deuxième importateur des noix d’origine ivoirienne et premier exportateur mondial d’amandes de cajou.

Outre le Conseil du coton et de l’anacarde, la délégation ivoirienne est composée de l’Association des Exportateurs de Cajou de Côte d’Ivoire (AEC-CI) et du Groupement des Industriels du Cajou (GIC-CI). L’Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro (INP-HB) qui est en partenariat avec le Conseil sur de nombreux aspects de développement de la filière a été associé à cette mission.

Lire aussi:   Lancement à Abidjan de la 3è édition du Salon international de la Géomatique prévue du 16 au 18 novembre

Africatime CI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here