Home Economie La dette par tête d’habitant en Côte-d’Ivoire a augmenté de 453% entre...

La dette par tête d’habitant en Côte-d’Ivoire a augmenté de 453% entre 2012 et 2019 (rapport)

La dette par tête d’habitant en Côte-d’Ivoire a augmenté de 453% entre 2012 et 2019 (rapport)
La dette par tête d’habitant en Côte-d’Ivoire a augmenté de 453% entre 2012 et 2019 (rapport)

La dette par tête d’habitant en Côte-d’Ivoire a augmenté de 453% entre 2012 et 2019 (rapport)

Face au gouvernement qui annonce une augmentation du PIB par habitant à 1704 dollars US en 2019, les critiques rétorquent que dans le même temps le pays s’est considérablement endetté sur la même période. Encore que ce PIB de 1704 dollars par habitant reste très largement inégalement réparti.

RAPPORT SUR LA DETTE PUBLIQUE A FIN SEPTEMBRE 2019

Le présent rapport porte sur les données de la dette publique au 30 septembre 2019. Il met en relief le
service dû, le service payé, les arriérés ainsi que l’encours et les stocks de la dette extérieure et intérieure
de l’Administration centrale et la dette garantie par l’Etat. Les chiffres y sont exprimés en milliards de
F CFA, sauf indications contraires. Le Produit Intérieur Brut (PIB) est estimé à 25 955,08 milliards.

Le stock de la dette s’élève à 12 628,76 milliards, comprenant 8 360,67 milliards de dette extérieure
(66,20% du stock) et 4 268,09 milliards de dette intérieure (33,80% du stock). Ce stock de dette
correspond à 48,7% du PIB, ratio largement en dessous de la norme communautaire (UEMOA) de
70%, relative au critère de convergence multilatérale sur l’endettement.
Le service prévisionnel annuel de la dette publique suivant le collectif budgétaire s’élève à 1 773,14
milliards, répartis entre 751,86 milliards de dette extérieure dont 147,59 milliards au titre des
échéances du C2D, et 1021,28 milliards de dette intérieure dont 920,29 milliards de titres publics.
Ce service a été honoré à hauteur de 1 288,6 milliards (72,67%), soit 498,73 milliards de dette
extérieure, 789,89 milliards de dette intérieure. En outre, les règlements comprennent au total 31,71
milliards de frais et commissions avec 6,94 milliards sur la dette extérieure et 24,77 milliards sur la
dette intérieure (dont 7,33 milliards d’intérêts précomptés sur les bons de trésorerie).
Il convient de noter que le service de la dette n’enregistre aucun arriéré à ce jour.

Lire aussi:   En difficulté Unilever va fermer son usine OMO en Côte-d’Ivoire

A fin septembre 2019, l’encours de la dette extérieure s’élève à 8 360,67 milliards, soit 32,2% du PIB.
Les décaissements reçus au titre des ressources d’emprunts extérieurs ressortent à 909,36 milliards et
se composent essentiellement de tirages sur prêts projets basés sur les avis de décaissement du bailleur
de fonds. Ces ressources se répartissent par catégories d’investisseurs comme indiqué dans le tableau
ci-dessous :

La dette commerciale (64,1%) a été le principal instrument de financement extérieur au 30 septembre
2019.
Le Gouvernement a honoré tous ses engagements relatifs au service de la dette extérieure à fin juin
2019. A cet effet, les échéances courantes d’un montant de 498,73 milliards ont été entièrement réglées.
Les prévisions correspondantes s’élèvent à 516, 85 milliards. Les paiements sont répartis entre les
créanciers privés 236,49 milliards (dont Eurobond 215,95 milliards), les bilatéraux (154,65 milliards) et
les multilatéraux 100,65 milliards (dont FMI 48,73 milliards) et la BOAD (14,35 milliards). Il a
également effectué des paiements de charges exceptionnelles à hauteur de 6,94 milliards.
Le détail de la situation de la dette publique extérieure est présenté dans le tableau ci-après :

Lire aussi:   Transformer la structure de l’économie agricole pour transformer l’économie de la Côte d’Ivoire (MINADER)

L’encours de la dette intérieure s’élève à 4 268,09 milliards à fin septembre 2019, soit 16,4% du PIB.
Les ressources mobilisées au plan intérieur se situent à 758,85 milliards et concernent essentiellement
l’émission de titres publics sur les marchés monétaire et financier de la sous- région. Le montant des
conversions sur les emprunts obligataires (TPCI) au titre de la gestion courante se situe à 31,23
milliards.

En ce qui concerne le service de la dette intérieure, évalué à 789,89 milliards, il a été entièrement payé
au 30 septembre 2019.
En outre, un montant de 24,77 milliards a été réglé pour divers frais et commissions sur la dette
intérieure domestique (dont 17,13 milliards d’intérêts précomptés sur les émissions courantes de titres
publics).

Lire aussi:   Gon s’offre un autre gouvernement « pléthorique » en Côte-d’Ivoire: 41 ministres, 7 secrétaires d’état

Le tableau ci-après, présente la situation de la dette publique intérieure à fin septembre 2019.
Tableau 4 : Situation de la dette publique intérieure (hors charges exceptionnelles) arrêtée au 30 Septembre 2019

 

 

Photo: Souleymane Diarrassouba , ministre du commerce et de l’industrie

Source: Trésor public Cote-d’Ivoire

 

Commentaires facebook

Source: Connexion ivoirienne

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here