Home Economie La Côte d’Ivoire, 1er exportateur de mangues en Afrique occidentale

La Côte d’Ivoire, 1er exportateur de mangues en Afrique occidentale

La Côte d’Ivoire, 1er exportateur de mangues en Afrique occidentale
La Côte d’Ivoire, 1er exportateur de mangues en Afrique occidentale

Initiée par l’interprofession de la Mangue (Inter-Mangue) et la fédération allemande du commerce d’exportation (BDEx), la 2e Conférence internationale de la Mangue s’est ouverte, le mercredi 17 novembre 2021, au Golf Hôtel, à Abidjan.

Sur le thème « Quels financements de l’Etat de Côte d’Ivoire pour la filière mangue de 2021 à 2030 pour les axes production, transformation et commercialisation ? », Dr Ackah Angniman, Conseiller spécial du Premier ministre, a rappelé la place de la mangue dans l’économie de rente à savoir 3e culture dans la zone nord et 2e fruit frais d’exportation après la banane poyo.

« La Côte d’Ivoire est le 1er exportateur africain et 3e exportateur mondial juste derrière le Pérou et le Brésil », a-t-il révélé. Le conférencier a déploré une perte significative de 40% post récolte de la mangue quand 40% desserte le marché national et régional, et 20% alimente le marché européen. « Seulement 2,5 de la mangue est transformé sur place soit 4500 tonnes 180000 tonnes disponibles », s’est-il indigné.

Lire aussi:   Les acquis de l’UEMOA sont réels, tout autant ses défis (Macky Sall)

Pour ce qui est de la commercialisation de la mangue, dira-t-il, plus de 96% de la production est vendue de façon individuelle aux stations de conditionnement, aux commerçants grossistes sur les sites de production et aux unités de production. « En 2018, la Mangue, selon le ministère de l’agriculture, a généré 7 milliards francs CFA pour faire faire plus de 7000 producteurs », a conclu Dr Ackah Angniman.

Aux termes des échanges, les participants ont relevé quelques défis majeurs pour un dynamisme de la filière mangue notamment la mécanisation des vergers pour faciliter la transformation, l’ouverture au marché des pays du Nord (Maroc), le renforcement des capacités à travers une formation structurante des producteurs et commerçants ainsi que l’implication résolue des chercheurs et les innovations technologiques dans ladite filière.

Lire aussi:   La production de pétrole en Côte d’Ivoire est en hausse de 100% avec 45 000 barils/j en un an (Gouvernement)

Notons qu’au cours de la cérémonie d’ouverture officielle, Adjoumani Koffi, Directeur général de la production et de la sécurité alimentaire, représentant le Ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et du développement rural, a invité les acteurs de la filière mangue à impliquer la recherche et l’innovation pour parvenir à une technologie sur la conservation et une transformation durable.

Présent à cette cérémonie, Gregor Wolf, directeur de la Fédération allemande du commerce d’exportation (BDEx) partenaire de l’intermangue depuis décembre 2019, s’est réjoui de l’organisation de cette deuxième conférence afin de renforcer le partenariat Nord-Sud, et ce, dans l’optique d’inciter les prodcuteurs à continuer de produire des mangues de qualité sur le marché européen. A sa suite, l’Ambassadeur d’Allemagne en Côte d’Ivoire, Ingo Herbert s’est félcité du partenariat entre l’intermangue et le BDEx qu’il a qualifié de bel exemple de partenariat secteur public-privé.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: CPI, la liberté conditionnelle de Gbagbo n'est pas prévue avant la fin de l'année

Pour président de l’Inter-Mangue, Pascal Nembelessini-Silué, les objectifs de cette conférence sont clairs, ils visent à contribuer à l’amélioration des conditions de vie des acteurs grouillant dans cette filière. La Côte d’Ivoire est le 1er exportateur de mangues en Afrique de l’Ouest avec environ 35 000 tonnes de produits exportés par campagne.

Source : afrique-sur7

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here